Véronique Marco est professeur de technique Alexander. Un travail sur les bonnes postures à prendre pour libérer le corps des ces contraintes habituelles. Elle intervient à la Maîtrise de Radio-France et des chanteurs lyriques font appel à elle et ses pratiques. 

On connaît le chanteur ou l’acteur sur la scène. On n’oublie pas ses professeurs, sans forcément mettre un nom dessus, on imagine dans l’ombre des agents pour les promouvoir et leur ouvrir les théâtres ou les maisons d’opéra. Certains confient qu’ils se ressourcent en pratiquant des arts martiaux, du sport ou de la méditation. On sait moins que d’autres pratiquent des techniques spécifiques et font appel à des types d’intervenants moins connus du grand public.

Véronique Marco, professeur dans la technique Alexander est de ceux-là. En 2019, elle assurera une formation pour les professeurs de chant de la Maîtrise de Radio-France par exemple. Régulièrement des artistes comme le soprano albanais Blerta Zeghu la sollicite. Véronique Marco agit aussi sur les patients atteints de la maladie de Parkinson.
A côté de la maîtrise de Radio-France, Véronique Marco a ouvert deux écoles, donne des cours particuliers et elle assure des formations de professeurs.
Mais qu’est-ce donc la technique Alexander, moins connu que le Tai Chi, Qi Quong ou Yoga que les chanteurs demandent à Véronique Marco de les aider ? « Ils viennent me voir, car ils ont des problèmes liés à la voix. Mathias Alexander (1869-1955) était un acteur qui perdait sa voix dans les années 1920. Alors il a cherché et développé une technique. En fait c’est un travail sur soi, une prise de conscience pour aller vers un apprentissage des postures pour passer d’une posture d’habitude à une posture naturelle. Pour les chanteurs et les acteurs il doit sentir une relation avec le sol, de supprimer les souffrances au niveau des cordes vocales, d’être moins en force. Ça passe par trouver un équilibre naturel qui permette une bonne circulation de l’air par exemple. Le corps est là tout le temps, il faut avoir connaissance de tout ça. Il faut trouver l’équilibre pour plus de tonicité, pour cela il faut arrêter de faire ce qui n’est pas bon pour nous. Il faut donc repérer ce qui n’est pas bon pour nous. Aussi préférer un travail un profondeur en comparaison de ce qui est superficiel.»
Véronique Marco ajoute que ce travail d’équilibre corporal agit aussi sur la gestion du stress : « Quand le corps ne fatigue pas, il génère moins de stress, moins d’angoisse et moins de trac. Ca se ressent chez les jeunes chanteurs qui ont un emploi du temps de folie. Ils passent beaucoup d’examens et le travail de chant vient en plus du travail scolaire. Le but de cette technique n’est pas d’accompagner en permanence, mais de donner de nouvelles habitudes et de rendre les personnes autonomes. Mais au bout de deux minutes, simplement en guidant le corps on ressent la différence. C’est vrai qu’au départ et comme toutes les techniques, il faut de l’assiduité et de la régularité et se donner du temps pour assimiler. Nous ne sommes pas là pour juger mais pour trouver des solutions et pour améliorer les choses.»
Véronique Marco remarque qu’avec la technique Alexander, les enfants obtiennent plus de nuances et de couleurs vocales.

Blerta Zhegu soprano, Albanie

Blerta Zhegu soprano, Albanie

Et que peut-elle faire pour les chanteurs comètes qui se sont usées la voix prématurément ? Elle répond franchement : « Pas grand-chose. Il vaut mieux prévenir et faire un travail un amont pour limiter les efforts.»
Bien qu’elle pratique régulièrement des activités sportives au moins une fois par semaine, des vocalises tous les jours ou du yoga quand elle peut, le soprano albanais Blerta Zeghu sollicite régulièrement Véronique Marco : « Le problème est que je ne suis pas toujours à Paris. J’avais été attirée par cette technique car elle a été élaborée par un acteur. Et un chanteur peut rencontrer les mêmes problèmes pour sa voix puisqu’elle n’est pas amplifiée. Ou encore pour les déplacements sur la scène. Un chanteur ou un acteur c’est comme un sportif de haut niveau. Il doit chercher la technique la plus efficace pour lui et souvent ça passe par un soutien extérieur qui pousse à nous améliorer. Il faut prendre conscience de soi et de son propre corps. »La technique 

 

 

Bruno ALBERRO

 

En bref : la technique Alexander

La Technique Alexander enseigne, en cultivant des attitudes plus « justes », face aux circonstances de la vie, à se réapproprier consciemment un usage de soi, qui respecte le contrôle premier, ainsi qu’à cultiver une relation équilibrée entre le physique, le mental et l’émotionnel, en constante interrelation.

​La technique Alexander a fait sienne la citation d’Aristote : « L’homme est le seul être qui, dans sa perfection, ait la tête en rapport avec l’axe du monde. » 

Renseignement à l’Association nationale des professeurs de technique Alexander ou vers Véronique Marco