Après treize ans de piano, le soprano marseillais Barbara Bourdarel s’est dirigé vers le chant lyrique. Pour l’instant, elle fait ses armes en concert ou en récital avec comme rêve de se produire sur une scène d’opéra, portée par un orchestre.

Le soprano marseillais Barbara Bourdarel a fait partie, avec Lorrie Garcia, des trente-cinq artistes solidaires qui se sont produits en concert en faveur des 1600 sinistrés de la Cité phocéenne, après l’effondrement d’immeubles : « C’est une action de bienfaisance et c’est normal que les artistes répondent présent à ce genre de manifestations. Et puis, ça nous permet de chanter des duos, des trios ou plus. Je ne vois pas dans ce type de concert de rivalités entre nous, chanteurs ; nous avons chacun notre propre identité.»
Ce n’est pas la première fois que la chanteuse lyrique offre son temps et sa voix à des actions solidaires. Pour les fêtes, elle avait répondu à la l’appel du Lions club de Marseille.
Barbara Bourdarel a pris son temps pour arriver au chant, elle glisse qu’elle a commencé la musique par treize ans de piano, d’abord en cours particulier : « J’ai découvert le chant au conservatoire de Marseille où j’ai obtenu un diplôme d’études musicales avec le premier prix de la ville de Marseille. »
Ces deux formations lui sont complémentaires, explique la jeune femme : « Avoir pratiqué le piano est un plus pour le déchiffrage d’une partition. C’est aussi un atout pour la musicalité, pour comprendre les respirations ou au contraire les longues phrases musicales. Ça m’aide aussi quand j’accompagne des chorales. Le piano est un bel outil qui me suivra toujours. »
Malgré l’enthousiasme de la jeunesse, Barbara Bourdarel mesure aussi les difficultés du métier, tout en les relativisant : « C’est vrai que nous sommes nombreuses, mais nous avons aussi des personnalités différentes, nous avons aussi un physique différent, un caractère différent et nos approches des personnages à interpréter sont aussi différentes. »
Pour l’instant, Barbara Bourdarel ne s’est pas produite en production opératique, dire qu’elle en rêve est un euphémisme : « J’ai donné des récitals et des concerts dans la région mais aussi à Paris. Je participe à des concours de chant et je suis revenu avec des prix, ce qui permet de régler et de roder un répertoire. Je le prends comme un exercice. Il faut gérer son stress devant le public que ce soit dans un concours ou en concert. »
Barbara Bourdarel confie que même en récital, elle aime donner vie au personnage qu’elle incarne et aux situations racontées : «Je veux croire en mes rêves de faire de la scène et d’être dans une production. Pour l’instant je fais des auditions. Etre acteur, c’est formidable et j’aime bien être sur scène. On entre dans la peau d’un personnage mais aussi, avec les répliques, on joue et chante en interaction avec les autres chanteurs du plateau ; ça prend une autre dimension. Je n’oublie pas aussi l’orchestre. Chanter avec un orchestre c’est différent, on entend toutes les harmonies de la musique ; on se sent comme porter. »

Bruno ALBERRO

 

La vidéo de Barbara Bourdarel 

Où entendre Barbara Bourdarel ?

  • Le 3  février  à 16 heures à Sanary dans Il était une fois Carmen ; Le 
  • Le 10 mars dans Carmen de Georges Bizet rôle de Michaela à Hyères les Palmiers ; 
  • Le 30 mars à 18h30 en récital au “Roll’studio ” 17 rue des muettes 13002 Marseille avec au piano Frédéric Isoletta ;
  • Le 29 juin dans Carmen de Georges Bizet dans  le rôle de Micaëla au festival  lyrique de Grans “Piano-Voce”. Mise en scène de Cyril Rovery ;
  • Le 21 juillet en récital à Cavaillon aux côtés de José Arrué.

Renseignement à Barbara Bourdarel