Tous les trois ans, depuis 1953, la ville de Vaison-la-Romaine double sa population de 6800 habitants avec la venue des Choralies, ce qui sera le cas cet été du 1er au 9 août. Ce festival de chant choral, organisé par le mouvement “A cœur joie”, lancé en 1950 par César Geoffray (1901-1972), réunit quelque 5000 choristes qui viendront des cinq continents. A ce jour, près de 4000 sont inscrits pour participer à des ateliers et des concerts. Jean-Claude Wickens, directeur du mouvement “A cœur joie” évoque cette 23édition.

Jean-Claude Wickens, directeur artistique du mouvement “A cœur joie”, s’active à l’organisation des 23Choralies qui se dérouleront à Vaison-la-Romaine du 1er au 9 août. La population de la cité des Voconces doublera au cours de cette dizaine de jours avec 5000 choristes attendus, provenant des cinq continents, 5000 voix résonneront tous les soirs au théâtre antique.

On pourrait penser qu’il est aisé de reconduire une manifestation comme celle-ci en faisant un copier-coller d’une édition à un autre. Non ! souligne Jean-Claude Wickens, directeur artistique du mouvement A cœur joie et donc des Choralies, 23du nom. « Les normes changent sans arrêt, il y a toujours une réglementation qui s’ajoute aux autres c’est toujours plus coûteux. Et l’argent est toujours le nerf de la guerre. Heureusement nous avons le soutien de la commune. On sait que les Choralies sont un moment attendu par les Vaisonnais et les commerçants vaisonnais. Et puis nous nous appuyons sur les 400 bénévoles de l’organisation. Si on devait professionnaliser, on n’y arriverait pas. Pour un budget de 1,5 million d’euros, nous avons des subventions de la Ville, du Département, on attend la réponse de la Région ; nos recettes ce sont les inscriptions aux ateliers et la billetterie dont le théâtre antique», analyse le directeur.

Cette année encore, il n’y a pas de thème défini ou pas de vedette internationale comme il y a eu quelques éditions auparavant avec Rhoda Scott. Jean-Claude Wickens précise que les ateliers seront encadrés par des chefs de haut niveau : « Depuis 2013, on a ouvert les ateliers à des musiques plus contemporaines, plus actuelles. C’était nécessaire. Pendant trente ans, le chant choral c’était nous. Les Choralies n’ont plus le monopôle du chant choral, elles se doivent d’évoluer pour ne pas s’endormir car il y a de plus en plus de concurrence dans le monde culturel. Comme il y a trois ans, nous accentuons nos efforts auprès des jeunes étrangers. Aujourd’hui ça s’est développé et il faut ajouter le projet du gouvernement de créer une chorale par école. A cœur joie doit s’adapter à toutes ces nouvelles propositions. »

Bruno ALBERRO

 

Photo crédit ©Thierry Wagner

Les concerts au théâtre antique : 

  • Jeudi 1er août : La chatterie de Lyon  où 250 jeunes choristes sur scène dans des airs aux rythmes endiablés, des mélodies émouvantes, des polyphonies étonnantes dans toutes les langues.
  • Le vendredi 2 août : avec Touché et ordinaires où Nord et Sud, un concert mêlant jazz vocal aux couleurs de la musique magique du Brésil.
  • Samedi 3 août : Le choeur mondial des Jeunes. Le Chœur mondial des Jeunes bâtit une nouvelle génération de citoyens du monde, dans l’apprentissage de la convivialité entre différentes cultures, peuples, musiques et traditions.
  • Le dimanche 4 août 4 choeurs, 4 cultures Brassage des cultures garanti dans une soirée haute en couleurs grâce à une sélection de chœurs étrangers présents aux Choralies.
  • Le mardi 6 août Chet Nuneta et Slixs Un quatuor français et un sextuor allemand pour une soirée explosive !
  • Mercredi 7 août CNJ La Compagnie Un spectacle dynamique autour de la musique d’aujourd’hui… Upgrade pour la deuxième fois.
  • Jeudi 8 août Liers des ateliers pour une soirée de musique sacrée avec le Jubilate Deo de Dan Forrest et la Messe à Saint François d’Assises.
  • Le vendredi 9 août La Brénadienne et Solaré. Un spectacle transgénérationnel sur les airs les plus connus des comédies musicales qui nous ont fait rêver.