Pour clore sa saison, ce dimanche 26 mai à 18h30 dans la Cour du Petit-Palais à Avignon, l’association Musique baroque en Avignon affiche un concert qui réunit l’ensemble Trobar Project avec Eugénie de Mey au chant, Julien Lahaye à la flûte et Pierre Hamon aux percussions, complices depuis leur rencontre au sein de l’Ensemble Esharêh.
Le programme de ce concert, intitulé “L’on dit qu’Amors est Dolce Chose”, donne la parole chantée aux femmes poétesses, trobairitz et trouvères, actives en leur siècle. Il s’agit ici de parcourir la France médiévale depuis le Sud occitan, jusqu’au Nord de langue d’oil.

Eugenie de Mey

Eugenie de Mey s’est penchée sur les textes des femmes du XIIIe siècle. Photo Thierry De Mey.

Eugénie de Mey explique que le nom de l’ensemble est aussi celui du projet que le trio développe et défend sur les scènes de musiques anciennes ou baroques comme à Avignon : « L’imaginaire de la croisade nous est parvenu habité de chevaliers en armures, de virilité en action, de débats religieux, d’enjeux de territoires et de puissance. Or en se penchant sur les textes musicaux et poétiques écrits par les femmes du XIIIe siècle : trouvères et trobairitz, nous découvrons un envers à ce décor : des femmes amoureuses, restées au pays dans une attente insupportable, longue, inquiète, quotidienne. Ces textes nous ébranlent par leur force et leur beauté. Ils sont la naissance de notre poésie en langue vernaculaire, l’ancien français. Nous avons ici l’envie de donner la voix à ces femmes. Celles, érudites, qui ont pu écrire leurs propres chansons ; celles à qui des poètes masculins amis ont rendu hommage en leur prêtant leur plume. Le “Je” se fait féminin, il chante la douleur de la séparation, l’inquiétude, l’amour, la joie, la prière, le deuil… Les chants réunis dans ce programme proposent de parcourir ce vaste kaléidoscope émotionnel et poétique.»

Pour ce concert avignonnais, le trio a regroupé des mélodies et airs de troubadours écrits par la Comtesse de Die, Bernard de Ventadorn, Richard de Fournival, Blanche de Castille, La Duchesse de Lorraine ou Maroie de Diergnau.

Bruno ALBERRO

 

Photo crédit Ananda Hamon.

Renseignement à l’Opéra du Grand Avignon