Au festival de musique de chambre d’Entrecasteaux, qui se déroulera du 10 au 25 août, Olivia Hughes passera l’ombre et la lumière, entre l’organisation du festival qu’elle partage avec Juliette Marie et la scène où elle se produira.

Cela fait trois ans que la violoniste Olivia Hughes assure la direction artistique du festival de Musique de chambre d’Entrecasteaux, dans le haut Var, qui s’étendra du 10 au 25 juillet ;  le public la verra aussi sur scène, traversant ainsi les quatre murs du spectacle.

A son côté, Juliette Marie s’occupe plus particulièrement de la partie administrative. Un duo bicéphale qui fonctionne en amitié, pour un festival bien rodé au fil de ses 37 éditions. La violoniste glisse qu’elle a succédé au violoncelliste Alain Meunier qui sera, en fidèle de ce rendez-vous, à l’affiche cet été.

La violoniste Olivia Hughes joue au sein d l'Orchestre de chambre de Paris et dans l'ensemble Smoking Joséphine

La violoniste Olivia Hughes joue au sein d l’Orchestre de chambre de Paris. Photo Franziska Strauss

Si on suit le fil de la carrière de musicienne d’Olivia Hughes, pas besoin d’être fin psychologue pour analyser que la violoniste préfère jouer entourée qu’en soliste : que ce soit dans un ensemble réduit ou dans un orchestre. Le mot partage, chez elle, prend tout son sens avec la foi dans la diffusion de la musique classique. La foi, il la faut dans un contexte de plus difficile et contraint, fait remarquer la jeune femme.

Olivia Hughes glisse que gérer à la fois l’administratif et l’artistique rendrait les choses compliquées : « Ça permet de voir les deux facettes d’un festival. J’ai souvent été invitée à jouer à Entrecasteaux, vingt ans comme violoniste. Quand Alain (Meunier) m’a proposé de le remplacer, j’ai pensé que c’était temps pour moi de transmettre. Il y a cinq ou six ans j’avais déjà envie de passer de l’autre côté, c’était donc le moment. J’avais le bon âge. Il n’y a pas de règle, pour certains c’est vers 35 ou 40 ans, j’en connais d’autres qui avait envie de transmettre alors qu’il étaient âgés de 21 ans.»

Olivia Hughes explique que pour finaliser son affiche, les artistes acceptent de nombreux sacrifices pécuniaires : « Personne ne vient ou organise ce festival pour l’argent. D’ailleurs, je n’ai jamais de refus à cause de l’argent. Mais nous sommes arrivés à la limite basse décente. Certes, nous n’avons pas de grandes stars, mais ce n’est pas non plus ce que nous cherchons. Que ce soit les artistes ou le public, tous veulent passer un bon moment. Et on se rend compte que les uns ou les autres reviennent. L’important est que tout le monde s’y retrouve. »

La violoniste Olivia Hughes

La violoniste Olivia Hughes a pris la succession d’Alain Meunier comme directrice artistique du festival d’Entrecasteaux.

Si ces amis croisés sur scène ou au conservatoire sont contactés, Olivia Hughes n’hésite pas non plus à lancer des artistes qu’elle n’a pas vu en concert : « Je fais appel aussi à des musiciens dont j’ai entendu parler et que j’ai envie d’entendre. Mon rêve serait de rencontrer et d’inviter des gens que je trouve magnifiques. Ce qui m’importe, c’est la générosité et la bienveillance. »

Sa carrière, Olivia Hughes la construit au milieu d’ensembles que ce soit au sein du quintet “Smoking Joséphine’ ou de l’Orchestre de chambre de Paris, s’éloignant donc d’une carrière de soliste : «Je n’étais pas prête à répéter des heures dans une forme d’extrémisme et d’avoir une vie vouée à ça. Dans l’orchestre, on est plus anonyme. »

On comprend qu’avec le quintet, Smoking Joséphine, en hommage à Joséphine Baker, où Olivia Hughes est second violon, elle est plus sur le devant de la scène qu’en orchestre.

Aux côtés de Geneviève Laurenceau, violon ; Marie Chilemme, alto ; Hermine Horiot, violoncelle et Laurène Durantel, contrebasse, Olivia Hughes répète à l’envi que jouer dans cette formation lui fait du bien : « Je ne voulais pas au départ, mais j’ai bien fait. »

Elle exprime aussi sa fierté d’avoir gravé un CD, cet hiver avec l’ensemble féminin à 100 pour cent, une suite de tubes sur le thème Amour toujours. Ce premier opus signé de “Smoking Joséphine” devrait être disponible au mois de décembre 2019.

Bruno ALBERRO

 

La vidéo d’Olivia Hughes

L'ensemble Smoking Joséphine yoshipowershot.com

L’ensemble Smoking Joséphine où Olivia Hughes est second violon. Photo yoshipowershot.com

Où entendre Olivia Hughes ?

Au sein du quintet Smoking Joséphine ?

  • Le 6 juin aux Jeudis musicaux de Royan ;
  • Le 9 juillet aux Musicales de Cambrai ;
  • Les 24 et 25 juillet au festival musical d’Obernai ;

Au sein de l’Orchestre de musique de Chambre de Paris

 

 

Programme du festival d’Entrecasteaux 2019

  •  Samedi 10 août à 19h30 à l’église de Vérignon. Au programme : Ludwig Van Beethoven Sept variations, WoO 46 ; Johannes Brahms Sonate n° 1 en mi min. op. 38 ; Alberto Ginastera Danza de la moza donosa ; Maurice Ravel Pièce en forme de habanera ; Francis Poulenc Sonate pour violoncelle et piano, avec Gregorio Robino (violoncelle) et David Saudubray (piano). ;
  • Jeudi 15 août à 19h30 à l’église d’Entrecasteaux avec Ensemble Irini (trio vocal – Lila Hajosi, Julie Azoulay, Marie Pons). Au programme Maria Nostra– Chants du culte marial en Méditerranée ;
  • Vendredi 16 août à 19h30 au château Mentone à Saint-Antonin avec le  Trio Goldberg avec Liza Kerob (violon), Federico Hood (alto), Thierry Amadi (violoncelle). Au programme Franz SchubertTrio à cordes D. 471 en si bémol maj ; Joseph Haydn Trio à cordes op. 53 n° 1 en sol maj ; Ludwig Van Beethoven Trio à cordes op. 9 n° 3 en do min ; Jean Françaix Trio à cordes ; Mieczyslaw Weinberg Trio à cordes op. 48 et Sergueï Taneïev Trio à cordes ;
  • Dimanche18 août à 11 heures au Château Barras à Fox-Amphoux un duo Guitare violon  Tomàs Gubitsch (guitare), Sébastien Surel (violon) ;
  • Lundi 19 août 19h30  à l’église de Pontevès Au programme Johann Sebastian Bach Variations Goldberg BWV 988 (arr. F. Meïmoun pour quatuor à cordes), avec Sébastien Surel (violon), Olivia Hughes (violon), Lise Berthaud (alto), Julian Arp (violoncelle).
  • Mercredi 21 août à 19h30 à l’espace culturel d’Entrecasteaux. Au programme : Ludwig Van Beethoven Sérénade op. 25 en ré maj par Jocelyn Aubrun (flûte), Sébastien Surel (violon), Lise Berthaud (alto) ; Camille Pépin Indra par Olivia Hughes (violon), Anne Le Bozec (piano) ; George Crumb Vox Balaenae par Jocelyn Aubrun (flûte), Julian Arp (violoncelle), Anne Le Bozec (piano) ; Francis Poulenc Sonate pour flûte et piano par Jocelyn Aubrun (flûte), Anne Le Bozec (piano)
  • Vendredi 23 août à 19h30 au Bastidon de Sillans-la-Cascade. Au programme : Wolfgang A. MozartTrio K. 498 « Les Quilles » par Pierre Genisson (clarinette), Xandi van Dijk (alto), Natacha Kudritskaya (piano) ; Ludwig van Beethoven Trio n° 7 op. 97 « à l’Archiduc » par Olivia Hughes (violon), Alain Meunier (violoncelle), Anne Le Bozec (piano) ; Wolfgang A. Mozart Quintette en la maj. pour clarinette et cordes K. 581 par Pierre Genisson (clarinette), Sébastien Surel (violon), Olivia Hughes (violon), Xandi van Dijk (alto), Alain Meunier (violoncelle) ;
  • Samedi 25 août  à 19h30 à l’espace culturel d’Entrecastaux. Au programme Sergei Prokofiev Quintette en sol min. op. 39 par Jérôme Guichard (hautbois), Pierre Genisson (clarinette), Olivia Hughes (violon), Xandi van Dijk (alto), Laurène Durantel (contrebasse) ; Franz SchubertQuintette en la maj. D. 667 « La Truite » par Sébastien Surel (violon), Xandi van Dijk (alto), Alain Meunier (violoncelle), Laurène Durantel (contrebasse), Natacha Kudritskaya (piano) ; Guillaume Connesson Sextuor par Jérôme Guichard (hautbois), Pierre Genisson (clarinette), Sébastien Surel (violon), Xandi van Dijk (alto), Laurène Durantel (contrebasse), Natacha Kudritskaya (piano).

Renseignement à Olivia Hughes