La mezzo Valentine Lemercier est à l’affiche de l’Opéra de Marseille du 24 au 31 mars. Elle chante dans Adrienne Lecouvreur de Cilea.

Adriannea Lecouvreur de Cilea, Carmen de Bizet ou Traviata de Verdi sont inscrits dans le programme opératique de Valentine Lemercier pour cette fin de saison. La jeune mezzo marque sa carrière que ce soit à Marseille ou à Saint-Etienne où elle est attendue sur la scène.

Valentine Lemercier s’est produite deux fois aux Chorégies d’Orange, dans “Mefistolfele” de Boito en 2018 et deux ans auparavant dans “Madama Butterfly” de Puccini. Le théâtre antique l’a retrouvé le 19 juin 2019 dans Musiques en fête, une émission captée en direct de l’hémicycle romain pour France 3.

La mezzo-soprano avait interprèté deux airs au cours de cette émission, puisés dans le répertoire d’Offenbach où elle se produit régulièrement : « C’est un moment de convivialité entre les artistes et un public bon enfant et puis ça permet de retrouver des artistes. Les chefs aussi sont bienveillants. Pour nous, c’est un moment agréable. »

Le mezzo Valentine Lemercier chantera à Musiques en fêtes aux Chorégies d'Orange et à Saint-Léger du Ventoux

Le mezzo Valentine Lemercier chantera à Musiques en fêtes aux Chorégies d’Orange mais aussi à Saint-Léger du Ventoux, le plus petit village de Vaucluse.

Valentine Lemercier se dit satisfaite de sa saison passée et bien qu’il lui reste quelques rendez-vous estivaux cochés à son agenda : « J’ai passé deux mois à Paris où j’ai chanté Mercedes dans Carmen de Bizet en mars et avril. Pour moi, ça a été une super expérience d’avoir pu travailler avec des gens adorables comme Jean-Christophe Borras. Je retiens aussi La belle Hélène d’Offenbach à l’opéra de Nancy. Mais toute la saison a été dense.»

Après quelques dates cet été, Valentine Lemercier aspire à des vacances : « Il faut que la voix se repose et comme j’aime bien voyager, j’ai besoin de couper un peu ; d’autant que la saison à venir sera aussi importante. »

Son rêve serait d’endosser à nouveau la robe de Carmen avec elle l’a fait cette année : « Mon problème est que je suis blanche de peau et blonde alors qu’on préfère en général une brune à peau mate. C’est vrai que c’est un mythe dans notre répertoire et que c’est l’opéra le plus connu. On peut faire une carrière aussi sans chanter Carmen parce qu’on n’a pas la voix pour ce rôle. Mais je sens que c’est pour moi et que je le chanterai facilement. »

Le mezzo Valentine Lemercier chantera à Musiques en fêtes aux Chorégies d'Orange et à Saint-Léger du Ventoux (c) Philippe Gromelle

Le mezzo Valentine Lemercier chanté deux fois aux Chorégies d’Orange dans Mefistolfele et dans Madama Butterfly. Photo crédit Philippe Gromelle.

Justement à Musiques en fête, Valentine Lemercier a partagé la scène avec Béatrice Uria Monzon qui a repris ce personnage quelque 250 fois : « Je la connais bien, on a chanté ensemble dans Mefistofele et dans Adriana Lecouvreur. C’est quelqu’un que j’aime beaucoup et à qui je demande des conseils. Je sais qu’elle sera de bons conseils. Ça se passe ainsi avec d’autres artistes, ça dépend du feeling. »

Les rencontres, si le chemin est une suite de rencontres, Valentine Lemercier estime que c’est encore plus vrai dans son univers lyrique : « Une carrière ne se fait pas sur le seul talent. Les bonnes rencontres et de la chance sont nécessaires.»

Bruno ALBERRO

 

La vidéo de Valentine Lemercier 

Où entendre Valentine Lemercier ?

  • Du 24 mars au 31 mars dans Adrienne Lecouvreur à l’Opéra de Marseille ;
  • avril dans Carmen à l’Opéra de Marseille ;
  • juin 2020 dans le rôle de Flora de Traviata de Verdi à l’Opéra de Saint-Etienne.

Renseignement à Valentine Lemercier