Le jeudi 29 août, Ventoux Opéra, en partenariat avec Esprit des lieux, organisera la première Nuit lyrique du Ventoux, à Saint-Léger-du-Ventoux, le plus petit village de Vaucluse. Au programme, des conférences, des rencontres et des concerts.

Ventoux Opéra a ouvert son journal en ligne, en juin 2018,  pour évoquer la face cachée de la scène lyrique et de la musique classique. Dans un coin des têtes, l’idée d’organiser un concert de musique classique avait germé. Il fallait trouver le bon terrain pour que cette petite graine de folie prenne racine !  Car la culture n’est pas que belle, elle est aussi le ciment de la vie et de la relation entre les peuples au-delà des contingences politiques ou affairistes. Les pères de la décentralisation martelaient que la culture est aussi vitale que s’instruire, manger ou se loger. D’aucuns, du monde politique et économique, crient à l’envi que la culture est pour tous, et surtout qu’elle n’est pas réservée aux seules villes ou à une élite. Nous espérons que ces engagements, alimentant les discours et les tracts, ne soient pas que des paroles vaines.  En clair, que les promesses n’engagent pas que ceux qui les écoutent, mais ceux qui les formulent.
Pour organiser ce concert du 29 août 2019, Ventoux Opéra a rencontré Esprit des Lieux, une association dirigée depuis 15 ans par Nathalie David,  située dans la vallée du Toulourenc, à vingt minutes de Vaison-la-Romaine, dans le plus petit village du Vaucluse. Ici, les promesses ont été tenues et avec le soutien de l’État, la Région Sud, la commune et l’ONF, propriétaire des lieux, et grâce à l’équipe de bénévoles, Nathalie et son équipe de bénévoles ont transformé cet espace, avec une librairie, une maison d’édition puis un jardin artistique et ludique, qui prend le nom de Jardin singulier. Les quatre hectares boisés en zone Natura 2000 ont été confiés à des artistes et des plasticiens qui bâtissent leurs installations in situ dans le respect de l’environnement. Il semblait logique que la musique classique vienne s’adosser à ce projet culturel.

Le cadre où évolueront les artistes, est à nul autre pareil, sous la protection du mont Ventoux, face à eux. Les assises trouveront place au pied de la forêt qui regarde la vallée.
Notre conception de ce concert a été inscrite dans le marbre afin que le public installé devant la maison forestière ait droit à la qualité qu’une soirée dans une maison opératique. Nous avons eu l’idée que ce moment  musical se déroule en deux parties, un instrumental et un lyrique, séparé par un buffet gourmand pris sur le parvis du Jardin singulier.
Spontanément, les artistes ont accepté de relever le défi et de prendre le risque inhérent à une première singulière. Tous ont été primés dans des concours internationaux et se produisent dans de grandes salles ou des festivals réputés. Nous avons fait appel aux Ateliers du Regard de Séguret de Patrick Roux pour l’organisation technique. 

Une action solidaire en faveur des enfants victimes de cancer ou de leucémie

Nous avons souhaité également que cette soirée ait un côté solidaire. Une somme de trois euros, par billet acheté, sera reversée à l’association Enfants, Cancers, Santé par le biais du Lion’s club de Vaison et des sept autres clubs services, situés autour du Géant de Provence.
Pour cette première édition de “Nuit lyrique du Ventoux”, nous pourrons entendre la soprano Chrystelle Di Marco, la mezzo-soprano Valentine Lemercier, le ténor Camille Tresmontant et la basse François Harismendy. Ils seront accompagnés par la pianiste Hélène Blanic, chef de chant. En première partie, se produiront les pianistes Lucie Favier et Yoanne Pourre. En avant concert, nous avons invité le jeune guitariste Timothée Vinour, lauréat du concours Thomas Kuti, organisé par le Lion’s club.
Comme cette série de concerts aura lieu dans une librairie, en prélude, nous avons invité Jean Rouaud, prix Goncourt 1990, qui animera une conférence sur le thème : “Non impedias musicam”.

Bruno ALBERRO

Le programme 

  • De 16 h à 17 h : “Non impedias musicam”, spectacle de Jean Rouaud, prix Goncourt, suivie d’une dédicace ;
  • De  17 à 18 h : Concert du guitariste Timothée Vinour, lauréat du concours Thomas Kuti ;
  • De 19 h à 20 h : concert instrumental avec les pianistes Lucie Favier et Yoanne Pourre ; Au programme Rhapsody in blue de Georges Gerswhin ;  concerto pour deux pianos de Francis Poulenc ; Scaramouche de Darius Milhaud ;  Variations sur un thème de Paganini de Witold Lutoslawski.
  • De 20 h à 21 h 30 : repas champêtre organisé par l’association Esprit des lieux ;
  • A 21 h 30 : concert lyrique durée 1h45 dirigé par Hélène Blanic, avec Chrystelle Di Marco, soprano; Valentine Lemercier, mezzo ; Camille Tresmontant, ténor et François Harismendy.

Renseignements 

Le prix des concerts est de 30 euros (Gratuit pour les moins de 12 ans) et le prix du repas est de 20 euros. Buvette sur place.

Les billets seront à retirer sur place.

Renseignement à Esprit des lieux  ;

Les artistes attendus

“Non impedias musicam” de Jean Rouaud, prix Goncourt

Quand en 2016 on attribua le prix Nobel de littérature à Bob Dylan des grincheux s’indignèrent. Quel rapport entre la littérature et un chanteur à la voix nasillarde? En fait, un grand rapport, mais oublié, enfoui sous la pile de millions de livres. On peut même dire que sans le chant il n’y a pas de littérature. Demandez à Gilgamesh, ils commencent ensemble. Et tous les amateurs de mots croisés savent qu’Homère était un aède, c’est-à-dire une sorte de folkeux de la Grèce antique. Notre «lyrisme» sans notes est un lointain souvenir échappé d’un temps où l’on s’accompagnait à la lyre.

Alors chantons, lisons, devisons et n’empêchons pas la musique.

Jean Rouaud

Les chanteurs et les musiciens

Chrystelle Di Marco, soprano

Après des études de piano, violon et de chant lyrique au conservatoire de Musique de Toulon dans la classe de Andrée Esposito, Chrystelle Di Marco est admise à l’Accademia Internazionale di canto lirico de Osimo en Italie sous la direction de Raina Kabaivanska puis poursuit sa formation auprès de Elisabetta Tandura et de Enza Ferrari.

Elle se perfectionne ensuite à l’Accademia Santa Cecilia de Rome auprès de Renata Scotto et lors de master class avec Leo Nucci et Ruggero Raimondi.  

En 2019 elle aborde le rôle de Leonora dans Il Trovatore au Festival lyrique du Château de Linières et le rôle de Judith dans Le Château de Barbe Bleue de Belà Bartok à l’Opéra de Marseille ainsi que Violetta Valery (Traviata) au Festival Durance-Luberon.

En 2020, elle sera Santuzza (Cavalleria Rusticana) à l’Opéra Grand Avignon, Massy, Clermont-Ferrand, Reims, Vichy et au Festival de Saint-Céré. Elle remporte le Prix du Public et est lauréate pour le rôle de Santuzza au 26e Concours international de chant de Clermont-Ferrand en 2019 dont le jury était présidé par Inva Mula.

Elle se produit dans de nombreux concerts en France et à l’étranger comme La Petite Messe solennelle de Rossini sous la direction de Michel Piquemal, les 7 Romances de Chostakovitch au Festival des « Musiques interdites » à Marseille, « Les Grandes Voix » avec Eve Ruggieri.

En 2015 Chrystelle Di Marco crée le « Festival International Sand & Chopin en Seyne », elle est aussi directrice artistique de « l’Opéra dans les Chais » au Domaine Bunan à La Cadière d’Azur. 

Valentine Lemercier, mezzo

A l’âge de 16 ans, Valentine Lemercier intègre le groupe “Opéra Junior” de Montpellier. Puis, elle est admise au Conservatoire de Musique de San Francisco.

Elle est pensionnaire au CNIPAL, pour la saison 2013-2014.

Elle est Boursière du cercle Richard Wagner de Nice en 2015.Sa carrière démarre et on la retrouve dans diverses maisons d’Opéras : Toulon dans le rôle de Varvara (Katia Kabanova, Janacek), Mercèdes à l’Opéra de Lyon (Carmen, Bizet)… ou  Kate Pinkerton dans Madama Butterfly aux Chorégies d’Orange …

Valentine participe au Festival de l’abbaye de l’Epau le 1er Juin pour un concert Opéra retransmis sur Radio Classique et animé par Alain Duault. Puis est invitée sur France 3 aux Chorégies d’Orange pour les émissions Musiques en Fêtes durant trois années.

Elle a chanté Alisa dans Lucia di Lammermoor de Donizetti à l’opéra de Tours, Marguerite dans Jeanne au bucher d’Honegger à l’Opéra de Lyon ainsi que Stephano dans Roméo et Juliette de Gounod à l’opéra de Toulon.

En Mars 2018, elle incarne Mercedes dans Carmen à l’Opéra de Montpellier, puis Carmen le rôle-titre à Avignon en avril 2018 et Rosine dans le Barbier de Séville en mai.

Cette saison, on peut l’entendre dans Mercedes  (Carmen) à l’Opéra de Paris, La Belle Hélène (rôle titre) à l’opéra de Nancy, Adalgisa dans Norma de Bellini, en croisière avec la compagnie du Ponant aux côtés d’Alain Duault, ou dans le rôle de la Périchole d’Offenbach au Festival de Gattières.

Hélène Blanic, pianiste

Depuis plusieurs décennies , Hélène Blanic fait partie du paysage lyrique en tant que pianiste -chef de chant. 

Elle a débuté au CNIPAL de Marseille, sous la direction de Raymond Duffaut, puis a intégré plusieurs maisons d’opéras  ( Avignon,  Monte-Carlo, Nice ).

Depuis 1992, travaillant en freelance, elle a été invitée dans de très nombreux théâtres et institutions de renom en France comme à l’étranger. Citons : Opéra de Paris, Festival d’d’Aix-en-Provence,  Chorégies d’Orange , Radio France,  Opéra de Montpellier,Opéra de Massy, Opéra de Valencia, Opéra de Shanghaï,  Opéra Bellas Artes de Mexico.

Elle y a travaillé sous la direction de chefs d’orchestre de renommée internationale tels que : Marek Janowski, Michel Plasson, Seiji Ozawa, Charles Dutoit, Kurt Masur, Lorin Maazel, Kent Nagano, Alain Guingal, Pinchas Steinberg, Daniel Harding, Alain Altinoglu, Bertrand de Billy ,Myung-Hun Chung, Luciano Accocella, Mikko Franck …..

Elle s’ est forgée une solide connaissance du répertoire qui lui permet de coacher un grand nombre d’artistes lyriques et de les accompagner en récitals 

Parmi ses projets : Traviata, Rigoletto de Verdi, Bohême de Puccini, Nozze di Figaro de Mozart,  

Lucie Favier, pianiste

Née dans les Alpilles, au milieu des oliviers, Lucie Favier est passionnée par la musique depuis son plus jeune âge. Elle approfondit ses études en musicologie après un baccalauréat littéraire option musique au lycée Théodore Aubanel à Avignon avec une licence musicologie et sciences de la musique de l’Université de Provence, qu’elle obtient avec mention. Elle a parallèlement obtenu un Diplôme d’Etudes Musicales de piano au conservatoire d’Aix-en-Provence dans la classe d’Hubert Woringer.

En 2016, Lucie a fondé l’association Piano Presto pour aider les jeunes artistes de la région à se faire découvrir en organisant des concerts, où elle se produit elle-même régulièrement. Elle intervient également en tant qu’accompagnatrice, tant auprès de chanteurs que de musiciens.

Depuis 2017, Lucie est la pianiste accompagnatrice du projet Pop the Operades Chorégies d’Orange, qui réunit plus de 600 collégiens et lycéens de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur sur la scène du Théâtre Antique d’Orange.

Depuis septembre 2018, elle poursuit ses études à la Haute École de Musique de Genève dans la classe de Dominique Weber pour ainsi approfondir son jeu pianistique et envisager une formation dans l’enseignement musical. 

Enfin, elle complète ses études par des stages intensifs de piano à Aubagne au sein de Piano Cantabileavec Bernard d’Ascoli.

Lucie se produit régulièrement dans la région, seule, en duo avec le pianiste Yoann Pourre ou en formation de musique de chambre.

Camille Tresmontant, ténor

Originaire d’Avignon, Camille Tresmontant étudie le violon au conservatoire, où il découvre le chant lyrique aux côtés du baryton Pierre Guiral. Il rejoint la classe de Daniel Salas à Nîmes et intègre en 2013 le CNSMD à Lyon. Durant ses études, il est invité à Londres par le EUYO. Maurice Xiberras lui confie son premier engagement dans une production de La Traviata àl’Opéra de Marseille, ainsi que le rôle de Vincent (Mireille) en version concert au foyer de l’Opéra.

Camille a été membre du Studio de l’Opéra National du Rhin pendant deux saisons, où il participe à des mises en scène de Robert Carsen (Don Carlo) et d’Olivier Py (Pénélope); il retrouve Marseille pour Madame Butterfly, Don Carlo et découvre l’Opéra de Toulon dans une production de La Flûte Enchantée.
Il aborde ensuite le rôle de Tamino lors d’une production en Guadeloupe, puis est engagé par l’Opéra de Bordeaux pour leStabat Mater de Rossini. Il participe à la saison estivale du Festival de Saint-Céré, avant de rejoindre Venise à l’occasion du concert d’ouverture du Palazzetto Bru Zane.

Lors de la saison dernière, Camille a interprété le rôle de Belmonte dans une tournée de 13 dates de l’Enlèvement au Sérail sous la direction de Julien Chauvin (le Concert de la Loge). Il a également pris part aux productions de La Flûte Enchantée à l’Opéra de Tours, de Phèdre à l’Opéra de Limoges et de Faust à l’Opéra de Nice (Siébel).
A la rentrée, il sera notamment à l’affiche de l’Opéra de Saint-Etienne dans des productions de Don Giovanni (Don Ottavio) et de Don Quichotte de Jules Massenet.

François Harismendy, baryton

Depuis sa sortie du du CNIPAL de Marseille,FrançoisHarismendy s’est depuis forgé un large répertoire.

Dans l’Opéra français qu’il a défendu à Bastille, au Smetana Hall de Prague, à Angers, aux Chorégies d’Orange, à l’Opéra comique, La Scala de Milan, ou dans les maisons de Tours ou Dijon.

Parallèlement, François Harismendy parcourt le répertoire mozartien. Son nom est à l’affiche du Festival d’Innsbruck, du Théâtre Gabriel de Versailles, à Genève ou au Festival d’Aix en Provence. Il a incarné Don Giovanni à l’Opéra d’Angers
ou le Comte Almaviva des Nozze di Figaro à Angers et au Festival de Saint-Céré, Papageno (Zauberflôte) au Festival de Lille et à Angers ou Don Alfonso de Cosi fan tutte, à Toulon.

François Harismendy a abordé le répertoire italien dans Rossini avec Il Turco in Italia, à Toulon,
la Cenerentola, Opéras d’Angers et Tours, Il Barbiere di Siviglia,
au Festival de Menton, L’Italiana

On a pu l’entendre dans Don Pasquale, aux Opéras d’Angers et Dijon et dans La Fille du régimentà l’Opéra de Montpellier.

François Harismendy a été engagé dans l’Opéra du xxe siècle : de Janacek, dans Les Aventures de M. Broucek à Strasbourg, Ossud à Radio-France, Parallèlement à ses activités lyriques,François Harismendy s’intéresse au coaching de jeunes professionnels. ❚

Yoann Pourre, pianiste

« Actuel Lauréat du Prix CIC Michel Lucas, Yoann Pourre entre en 2014 au CRR d’Aix en Provence (classe de Hubert Woringer). Après l’obtention d’un DEM mention très bien en 2016, il se perfectionne auprès de Bernard d’Ascoli avant d’intégrer la HEM de Genève dans la classe de Dominique Weber en 2018. Il reçoit lors de nombreuses master-classes les conseils de pianistes tels que Dominique Merlet, Éric Lesage, François Frédéric Guy, Jean-Philippe Collard, Claire-Marie Le Guay, François René Duchâble … Également en duo avec le contre-ténor Remy Bres-Feuillet (Duo Napollon) avec lequel il se produit dans plusieurs festivals (Musique dans la rue à Aix-en-Provence, Musiques interdites à Marseille, La Folle Criée à Marseille, …), sa collaboration avec la chorale Anguélos l’amène à donner de nombreux concerts lors de tournées à l’international (Canada, Slovénie, Italie, Suisse, Allemagne,…) tant en tant que pianiste que chef de chœur et choriste. » 

Timothée Vinour, guitare

Né én 2001, Timothéé comméncé l’étudé dé la guitaré à l’école de musique de Thuir à l’âge de 7 ans puis intégré en 2009 la classe dé Michel Rubio au CRR dé Pérpignan. En mars 2015, il obtient son UV de DEM (anciennement médaillé d’or) avec méntion TB a l’unanimité. En février 2016, a quatorze ans, il est reçu 1er à l’unanimité au CNSM dé Paris, et intégre la classé d’Olivier Chassain.

Il donné son prémier concért én solisté én 2010 et, depuis, est invité a se produire dans de nombréux concerts et festivals (Festival International des Jeunes Interprètes du Boulou, Festival dés Garrotxés,  Fésti’stagé intérnational de guitare “Roland Dyens”, Féstival Intérnational dé guitaré dé Lambesc ou Paris Guitar Foundation…). En avril 2019, il remporte le 1er prix du concours national Lions Clubs-Thomas Kuti et représentera la France lors du Grand Prix Européen Thomas Kuti à Tallin en octobre 2019.

Avec ses frères Siméon, Antonin et Léo, il constitué lé quatuor Jamais 3 sans 4 et le trio classique Kairos.

Bon de réservation à imprimer

Réservation Nuit lyrique du Ventoux

Jeudi 29 août 2019 à Saint-Léger-du-Ventoux

M. ou Mme ____________________________________________________ souhaite réserver des places

pour assister au concert de la Nuit lyrique du Ventoux qui aura lieu au Jardin singulier de la maison forestière de Saint-Léger-du-Ventoux :

Les entrées sont à retirer au guichet du site à partir de 15 heures.

Prix des concerts 30 euros

Prix du repas de 20 heures à 21h30 : 20 euros

Nombre de places concerts :      _____________ X __30 euros =   _______________ euros

Nombre de repas               :           ____________ X __20 euros=    ________________euros

Total :                                                                                             _________________euros

Votre adresse courriel : __________________________________________________________

Les chèques sont à envoyer à :

Le Jardin singulier, Maison forestière , 84110 Saint-Léger-du-Ventoux.

Renseignement à Nuit lyrique du Ventoux

Billetterie en ligne de la Nuit lyrique du Ventoux 

Articles en ligne

Toulon : Roméo et Juliette et Rachmaninov au concert d’ouverture

L’opéra de Toulon lèvera le rideau de sa saison la samedi 14 septembre avec un concert réunissant le maestro Jurjen Hempel et le pianiste  Lukas Vondracek piano et l’Orchestre symphonique de l’Opéra de Toulon. Ce concert est réalisé en partenariat avec le Festival de...

Les dernières dates estivales d’Emmanuelle Stéphan

Après des concerts donnés à Lille et Metz, la pianiste Emmanuelle Stéphan a encore trois dates de noircies sur son agenda d'été, elle se rendra à Limoges le dimanche 25 août, le mardi 27 août à Plomelin en Bretagne, avant de revenir le 8 septembre dans sa ville natale...

La Seyne-sur-Mer : L’intensité du regard de Chrystelle Di Marco

« Le regard ! », exigeait de ses acteurs, Jean Dasté, l’homme de théâtre et père de la décentralisation. De là où il se trouve, le fondateur de la Comédie de Saint-Etienne a dû conseiller la soprano Chrystelle Di Marco pour l’ouverture de son festival "Sand&Chopin...

Buis-les-Baronnies : Les dix ans des Sérénades

L'association des Sérénades en Baronnies fête ses dix ans cette année. Plus particulièrement ce 1er septembre avec dix heures de scène ouverte pour les professionnels et les amateurs. Ils pourront poser leur doigts sur un   piano Steinway & Sons dit "Le Grand...

Saint-Léger-du-Ventoux : Rencontre avec Fabien Barcelo, compositeur

Chanteur et compositeur. A 26 ans, le Marseillais de naissance, Fabien Barcelo, consacre sa vie à la musique. A Saint-Léger-du-Ventoux, pour la première Nuit lyrique du Ventoux, ce jeudi 29 août, il signera la mise en musique d’un sonnet de Pétrarque qui sera...

Visan : Vin et musique classique pour le Ban des vendanges

Le Ban des vendanges sera proclamé le samedi 24 août dans la commune de Visan en Vaucluse. Cette année encore, cette fête bachique, en présence des confréries en tenue d'apparat, débutera par un concert classique dans l'église à 17 heures. Pour la 5e année,...