Après des concerts à Beaumont-du-Ventoux et Séguret au printemps, cette nouvelle édition du festival Durosoir se terminera ce dimanche 25 août à 17 heures. Le festival Durosoir rend hommage à Lucien Durosoir, violoniste virtuose avant la Grande Guerre qui s’est mis à composer dans le plus grand secret jusqu’à mort en 1955.

Lucien Durosoir a séjourné quelques mois à Nyons dans les années 1920 avant de s’installer dans le sud-ouest. Ce n’est que cinquante ans après sa mort que sa littérature a été trouvée dans le grenier de la maison familiale. Un répertoire digne d’intérêt pour marquer l’entre-deux guerres. Souvent le compositeur marque les souffrances vécues par les soldats, mais il annonce déjà ce que sera la Seconde Guerre mondiale.

Pour cette “Invitation au voyage – Autour de Lucien Durosoir”, son fils Luc a invité le quatuor italien Adorno. Il va parcourir, depuis Beethoven, un siècle de l’histoire du quatuor à cordes avec trois intentions : invention, passion et force imaginative.

Au programme de l’ensemble à cordes le Quatuor à cordes op. 18 n ° 3 de Beethoven, le quatuor à cordes n ° 2  de Durosoir et le quatuor à cordes n ° 3 op. 19 de Zemlinsky.

Billetterie sur place 1/2 heure avant le concert : 15 €.

Gratuit pour les moins de 16 ans.

Renseignement à Musiciens de la Grande Guerre