Après le concert inaugural de l’ensemble de musique ancienne Resonance, qui a fait suite à la pose des 19 vitraux dans l’église de la cité médiévale de Vaison-la-Romaine, la compagnie Hadrien 2000 invite au récital poétique et musical : “Advenir à la lumière”.

Ce moment réunit les univers du poète et académicien François Cheng et les abstractions du peintre coréen  Kim En Joong, qui est aussi père dominicain et artiste, et à qui l’édifice religieux doit ses vitrages artistiques, financés par Leonard Gianadda, de la fondation Pierre-Gianadda à Martigny en Suisse.

François Cheng et Kim en Joong  mêlent tous deux leurs racines asiatiques à leurs modes d’expression et à leur discours. Pour appréhender leur communion spirituelle, il suffit de lire “A l’Orient de tout” du premier et de savoir que Kim en Joong utilise un langage coloré et défini: le rouge, la mort ; le jaune, la joie et le bleu, la transparence ; pour libérer son inspiration vers le Très-Haut : “Ce qui est beau vient de Dieu, ce qui est moche c’est moi”, se plaît-il à dire.

Les lectures de Françoise Bellet, Annie Blazy, Régine Brun, Annie Lepère, Jacques Noblia, Annie Torqueo.
seront suspendues à l’interprétation musicales de Delfine Ragonot  utilisant la harpe, flûte et les  percussions pour allier le vide médian de l’âme réceptive aux couleurs des trinités.

Entrée en libre participation

Renseignement à l’Association de l’église de la cité médiévale