Au cours de la saison, les Aper’opéra mensuels affichés par l’Opéra du Grand Avignon permettent de découvrir des chanteurs de la scène lyrique au Conservatoire de la cité des papes. Samedi dernier, pour cette deuxième  fin d’après-midi, Pierre Guiral, le directeur de la maison avait invité la soprano Melody Louledjian. Certes pas une inconnue sur les bords du Rhône, il y a cinq ans déjà, elle avait chanté dans la distribution d’une reprise de Le Dilettante d’Avignon. Là le public de l’amphithéâtre Mozart était sous son charme.

Accompagnée du pianiste Giulio Zappa, la soprano a développé un programme éclectique de Mozart à Kurt Weil pour varier les plaisirs des auditeurs et montrer des qualités vocales indéniables et une expressivité théâtrale pour rappeler les situations opératiques comme dans l’extrait de la Bohème de Puccini ou de Louise de Gustave Charpentier, où elle peint les fragilités de ces jeunes femmes romantiques.  Une palette enrichie au rappel avec “La Biaiseuse”, espiègle et taquine, dans cette chanson créée par Annie Cordy. Avant cela, Mélody Louledjian a poursuivi son chemin lyrique par une incursion dans La Chauve souris, l’opérette de Strauss ou Yukali, l’air teinté de mélancolie de Kurt Weil, la soprano nous entraîne dans ce voyage vers “L’île est toute petite/ Mais la fée qui l’habite/ Gentiment nous invite/ A en faire le tour.

Un voyage qui aurait pu durer plus longtemps.

Bruno ALBERRO

 

Prochains rendez-vous de l’Opéra du Grand-Avignon

  • Dimanche 17 novembre à 17 heures les Ballets Jazz de Montréal ;
  • Vendredi 22 novembre à 20h30 Ô vous, Frères Humains d’Albert Cohen ;
  • Samedi 23 novembre à 17 heures Ensemble Contraste ;
  • Samedi 30 novembre à 16 heures Blanche neige par la compagnie Boréale.

Renseignement à l’Opéra du Grand Avignon