Depuis le 1er septembre, Côme Ferrand-Cooper succède à Jean-Claude Wilkens, en qualité de directeur d’A cœur joie. Jusqu’au mois de mars l’ancien et le futur travailleront de conserve. Une transition dans la tradition, sans rien bousculer.

Il est vrai que Côme Ferrand-Cooper a passé ces sept dernières années en Allemagne, où il avait en charge les projets de coopération au niveau européen, pour la “European Choral Association – Europa Cantat”. Il glisse que les premiers contacts entre lui et le mouvement A cœur joie remontent à une dizaine d’années.
A l’instar de son prédécesseur, parmi les 10000 adhérents et la dizaine de salariés de l’association, il dit être un des rares à ne pas être musiciens, professionnel du moins : « Je chante parfois le chant commun et je lis une partition et je joue de la guitare, pour moi. »
Il a passé une partie des vacances de la Toussaint à Vaison-la-Romaine pour suivre le Chœur national des jeunes et un atelier de chefs de chœur. Si le siège de l’association est à Lyon, les liens avec la cité des Voconces est fort depuis 1953 quand le mouvement lancé par César Geoffray  a organisé là les premières Choralies, qui se renouvellent tous les trois ans et depuis sans discontinuer.
En voyant les Choralistes dans les rues et sur les places de Vaison, voire même en écoutant le chant commun que tous reprennent au théâtre antique, d’aucuns y voient là une image de boy scout.  Le propos fait sourire Côme Ferrand-Cooper : « Si être bienveillant, être chaleureux et avoir un bon esprit et réunir autant de bénévoles c’est être boy scout alors pourquoi pas. Notre mouvement ne pourrait pas fonctionner sans bénévoles. Pour les Choralies, nous en avons besoin de cinq cents. Je fais d’ailleurs une enquête sur le bénévolat. Non pas pour savoir combien ça représente en argent, mais notre société est en crise. Il faut savoir comment ça se passe dans nos chorales.»
Côme Ferrand-Cooper voit d’un bon œil le nombre grandissant d’association de chant choral : « Si longtemps nous avons constitué le mouvement le plus important, on ne peut pas parler de concurrence. Au contraire, ce n’est que mieux. On voit que les conservatoires proposent des formations de chef de chœur et de chef de chant. »
Quand il lui est rappelé le projet gouvernemental de créer une chorale par école, comment Côme Ferrand-Cooper voit-il cela ? « Nous avons été contactés par l’Education nationale. Et nous avons la structure pour assurer les formations, C’est une bonne idée de vouloir créer des chorales, car c’est un lien social fort et on apprend à écouter l’autre. Mais il faut passer à l’acte et pour cela il faut des moyens et il faut former les enseignants et cela prend plusieurs années. »
Quand on lui demande comment se comporte le chant choral en France, il estime que ce n’est pas si alarmant qu’on veuille bien l’entendre. Il glisse que la France, avec 2,6 millions de pratiquants, représentant quatre pour cent de la population, se situe au 13e rang : «Nous sommes dans la moyenne de l’Union européenne. Certains pays ont une tradition du chant choral comme les pays baltes. Souvent la raison a été politique une façon de résister ou de s’opposer. »
Aller regarder ce qui se passe ailleurs, attirer aux Choralies des ensembles vocaux de différents pays, Côme Ferrand-Cooper continuera la voie tracée par ses prédécesseurs en maintenant l’accent sur la jeunesse : « Le Chœur national des jeunes est une de nos fondations. Il est composé de jeunes gens de 16 à 24 ans, mais c’est plutôt 18 ans, ils viennent de nombreuses chorales et on les fait travailler ensemble. Les rassemblements ont lieu dans différentes régions et ensuite nous finissons la session par un concert. »

Bruno ALBERRO

 

Les activités

  • Du 22 au 24 novembre Chant choral et Qi Gong à Chambéry (73) Pour choristes et chefs de chœur avec Manuel Coley, chef de chœur :
  • Du 8 au15 mars Musique Chorale sur la Côte (avec Denis Thuillier) à Saint-Gildas-de-Rhuys ;
  • Le 14 mars Journée découverte de répertoire à Lille ;
  • Le 28 mars Journée découverte de répertoire à Tours ;
  • Du 25 ou 26 avril Journée découverte de répertoire à Paris ;
  • Du 20 au 24 mai Festival Jeunes Voix Mêlées à Thuir ;
  • Du 18 au 25 juillet 2020 Choralp à Briançon ;
  • Été 2020 Académie d’Été à Vaison-la-Romaine ;
  • Du 16 au 23 août Cordes Vocales et Chaussures de Marche ;
  • Du 11 au 13 septembre Congrès (inter)National des Chefs de Chœur à Puteaux ;
  • Du 19 au 27 septembre les Automnales.

Renseignements aux Choralies