A quelque chose malheur est bon. L’adage s’est vérifié dimanche dans la salle du congrès du Palais des papes à Avignon où le festival Musique baroque en Avignon accueillait le quatuor Girard. Quatre frères et soeurs avignonnais. La fratrie avait invité pour l’occasion l’altiste Gérard Caussé. La salle se faisait une joie d’entendre dans le quintet de Mozart le brillant interprète qui porte haut son instrument.

Les grèves en ont décidé autrement et le public a dû se résoudre à apprendre que le programme s’en trouvait modifier. Le quatuor choisissait la pièce de Schubert “La jeune fille et la mort”. Un monument du répertoire de musique de chambre, peut-être le plus connu des quatuors à cordes. Une énième version proposée pouvait-on penser d’une oeuvre qu’on a dans les oreilles sans être un musicologue averti. On se dit alors qu’on n’a pas à se casser la tête à décrypter l’interprétation, on s’enfonce dans son fauteuil en se disant qu’au moins on passera un bon moment de musique.

La première note réveille l’oreille paresseuse, les premiers frissons aiguillent l’épiderme. La magie opère, le regard glisse du violoncelle de Lucie à l’alto  d’Odon, poursuit vers Agathe et Hugues les deuxième et premier violon. On vit l’effondrement peint par Schubert, c’est beau et sombre jusqu’au recueillement. Une courte pause avant d’attaquer l’Andante. La musique quitte le corps et pénètre l’âme, on savoure ce moment suspendu où alternent lumière et ténèbres où on est bercé par la mélancolie.

Le quatuor nous entraîne dans le toboggan vers la mort. Il colore d’une beauté émotionnelle la vérité noire mise à nue, la désespérance inutile. A la dernière note envolée, on comprend mieux Cyrano de Bergerac quand il dit :”Et puis mourir n’est rien, c’est achevé de naître.” Avoir vécu cet instant magnifié, on renaît.

Dans la première partie le quatuor Girard avait choisi “L’art de la fugue” de Bach et le quatuor n°5 de Haydn.

Bruno ALBERRO

 

Prochains concerts de Musique baroque en Avignon

  • Le samedi 11 janvier à 20h30 au Pontet avec l’ensemble La chapelle harmonique ;
  • Le dimanche 9 février à 17 heures au Conservatoire du Grand-Avignon avec Thibaut Garcia ;
  • Le dimanche 15 mars à 17 heures à la Collégiale Saint-Didier à Avignon avec l’ensemble Les Nouveaux Caractères ;
  • Le jeudi 30 avril à l’Opéra Confluence à Avignon acec le contre-ténor Jakub)Josef Orlinski ;
  • Le dimanche 17 mai au au Conservatoire du Grand-Avignon avec l’Ensemble Sébastien de Brossard ;
  • Le samedi 6 juin à 21h45 dans les jardins du musée Calvet avec Léa Sesandre, Thomas Dunford et l’ensemble Jupiter.

Renseignement à Musique baroque en Avignon