Alexandra Lescure est à l’âge de vouloir tout faire, sans préférence, sauf pour servir la musique. Pianiste, professeur au conservatoire de Cabriès, elle donne des concerts, elle enregistre, elle codirige aussi Les Nocturnes Sainte-Victoire ; le festival se partage entre Peynier et Trets.

Nombreux s’interrogent à la croisée des chemins et cherchent leur voie, la pianiste Alexandra Lescure aimerait que toutes ses activités se poursuivent : donner des concerts, enseigner au conservatoire de Cabriès ou développer son festival Les Nocturnes Sainte-Victoire qu’elle a lancé il y aura cinq ans cet été.

Alexandra Lescure pianiste

La pianiste Alexandra Lescure sera en concert le  7 mars 
salle des fêtes de Peynier (13)
. Son affiche sera “Immersion” le disque qu’elle vient de graver.

D’autant qu’elle a ajouté une facette à tout ce qu’elle entreprend en gravant son premier CD, à qui elle a donné comme titre “Immersion”.

“Immersion”, son premier album, sera dans les bacs le 28 février, elle l’a présenté en concert à Marseille le 24 janvier dernier 
au Théâtre Toursky de Marseille.

Immersion, comme plonger dans la musique, comme plonger dans une époque ou dans l’esprit des compositeurs. Alexandra Lescure s’est penchée sur les partitions de Scarlatti, Mozart et Haydn.

De quoi réjouir la pianiste Alexandra Lescure, installée à Aix-en-Provence où elle enseigne au conservatoire. Un premier opus c’est quelque chose. On l’entend à sa voix quand elle en parle.

On entend aussi son plaisir d’avoir lancé les Nocturnes Sainte-Victoire alors que le festival qui se partage entre Peynier et Trets fêtera ses cinq ans en juillet prochain. Un festival éclectique, dans ses genres, en pleine nature, précise la musicienne qui révèlera sa saison en avril prochain. Elle glissera qu’André Manoukian sera de retour, tout comme Pascal Amoyel annoncé avec son spectacle Looking for Beethoven. Ça tombe bien, 2020 est l’année Beethoven, elle correspond aux 250 ans de sa naissance.

Alexandra Lescure confie que le festival a été lancé avec Etienne-Kippelen, avec qui elle co-dirige l’événement, aidés par des stagiaires et de nombreux bénévoles.  Elle souffle ne pas avoir débuté dans  l’inconnu, pour avoir suivi de près les Nuits pianistiques d’Aix : « Pendant dix ans, j’ai vu les dessous d’un festival. Ça m’a donné envie de programmer  et de diffuser le spectacle vivant »

Il fallait trouver le lieu, des élus prêts à s’engager alors que la Région Sud-Paca est riche en événements culturels tous les étés : « J’ai trouvé ce site à Peynier au milieu des vignes. On voulait aussi que ce soit convivial. Il y avait eu un festival quelques années auparavant : Les nuits de la Sainte-Victoire, mais il s’est arrêté et ça faisait cinq ans qu’il n’y avait rien. Le maire souhaitait quelque chose de plus simple. Quand le public achète son billet d’entrée, il a aussi accès au buffet dinatoire. Mais il faut tout installer là où il n’y a rien pour accueillir jusqu’à 500 personnes.»

Hormis celle de Trets qui s’est ajoutée, des communes voisines aimeraient rejoindre ce festival ; certaines ont contacté Alexandra Lescure pour reproduire cette formule chez elles,  la pianiste dit avoir refusé en préférant qu’il y ait une identité sur un village, ou deux. Comme elle refuse de se mettre sur scène pendant ses Nocturnes Sainte-Victoire : « Je sais qu’il y a d’autres festivals où ça se fait, je préfère inviter d’autres artistes. »

Cela ne veut pas dire qu’elle délaisse la scène. Au contraire. Alexandra Lescure rappelle que ses débuts de carrière étaient consacrés à des concerts : « De 20 à 28 ans, j’ai beaucoup joué, puis ça a été plus compliqué pendant trois ou quatre ans. J’ai envie maintenant de développer des projets de concerts. J’aime ce que procure la scène, la communion avec le public. »

Pour vivre en phase avec elle-même et pour maitriser son hyper sensibilité, Alexandra Lescure pratique la méditation : « C’est aussi pour cette raison que le disque s’appelle Immersion. Immersion en soi grâce à l’art et quels sens donner à tout ça ? Ça reste mon rapport à la musique. » Elle qui a découvert le 4e art en écoutant les vinyles de sa mère consacrés à Chopin ou Rachmaninov : « C’était la seule musique que j’écoutais. Je connaissais les morceaux par cœur. A 9 ans, quand je pouvais aller enfin seule au conservatoire, le professeur m’a dit que j’étais trop vieille. J’ai voulu passer le concours  et j’ai travaillé toute seule pour le réussir. »

Bruno ALBERRO

 

Alexandra Lescure pianiste

Le disque d’Alexandra Lescure sort chez Ilona records.

Le coin CD

Le vendredi 28 février, sortie du CD “Immersion” par le label Ilona Records . Il contient :

  • De Scarlatti : Sonata in A-Major K.208 Sonata in D Minor K.9 Sonata in D-Major K.119 Sonata in G-Major K.125 Sonata in E-Major K.380 ;
  • De Haydn : Piano Sonata in A-Flat Major HobXVI /46 1. Allegro Moderato 2. Adagio 3. Presto
  • De Mozart : Sonata in F major K.332 1. Allegro 2. Adagio 3. Allegro assai

 

 

La vidéo d’Alexandra Lescure 

Où entendre Alexandra Lescure ?

  • Le 7 mars 
Récital “Immersion” salle des fêtes de Peynier (13)

  • Le 24 mars Concert disque “Immersion” musée Georges Enescu à Bucarest Roumanie
  • En avril récital “Immersion” organisé par Chantal Stigliani “Philomuses” Paris

  • Le 9 mai Chopin, une vie en musique à Eoures (13)

  • Le 17 mai disque “Immersion” au Château de Lourmarin (84)

  • En mai Concert commenté par Etienne Kippelen
Chopin, une vie en musique au Domaine Terre de Mistral Rousset (13)

  • En juin récital disque “Immersion” au Domaine de Valbrillant (13)

  • Le 7 août Le Récital, concertos de Bach avec l’Orchestre Aix-Camerata Festival International Les Nuits Pianistiques Aix en Provence (13)

  • Le 10 août Récital “Immersion” Festival Classique en Provence, Vialas (48)
Concert commenté par Etienne Kippelen
Chopin, une vie en musique à Cognac (16)

  • Le 22 août récital disque “Immersion” Festival Musique dans la rue Aix-en Provence (13)
  • En octobre concert Chopin, une vie en musique à l’Isle sur la Sorgue
  • 
Octobre et novembre “Immersion”, en tournée en Chine 

  • Le 29 novembre en récital “Immersion” commenté par Etienne Kippelen au Château de Pourcieux
  • En novembre en tournée en Roumanie.

Renseignement Noctures de la Sainte-Victoire