Grégoire Girard est le neuvième de la fratrie avignonnaise, tous formés à la musique. On connaît le quatuor Girard, Grégoire s’exprime autrement en soliste ou en musique de chambre. Quand de nombreux festivals annulent ou reportent, lui décide de fonder un tout nouveau qu’il a appelé La Vallée du Rhône en musique. Il se tiendra du 31 juillet au 19 août.

Grégoire Girard se partage entre Paris et Avignon, sa ville de naissance. Girard ! Ce nom s’associe à une famille de musiciens. Il est peu commun qu’une même fratrie apprenne la musique, bien qu’une sœur et un frère ont décidé d’exercer une autre profession. Grégoire est le neuvième, il pratique le violon. Sans vouloir mettre les gens dans des cases bien définies, on peut situer Grégoire dans la liste des musiciens qui marchent à contre-courant. Il le dit lui-même que s’il vit à Paris c’est il y a grandi en partie, même si le sud a ses faveurs. On peut aimer le soleil de Provence et rester pragmatique : « A Paris, on a accès aux instances jacobines, ce qui est difficile quand on est en province. »

Grégoire Girard Violoniste

Grégoire, violoniste a sollicité ses frères et sœurs du quatuor Girard pour cette première édition du festival La Vallée du Rhône en musique.

S’il n’a pas intégré un ensemble de musique de chambre familial patenté, il rappelle toutefois : « On fait beaucoup de choses ensemble et on a beaucoup de projets familiaux. Mais on n’a pas de partition pour notre effectif. On fait appel à des étrangers de la famille pour compléter. Je comprends que ce n’est pas facile pour nos invités, car entre nous, on n’a pas besoin de se parler pour se comprendre. » Si preuve en est, Grégoire Girard a fortement sollicité le quatuor éponyme cet été.

Il se présente comme “un peu fada”. C’est sans doute vrai, par les temps qui courent qui n’invitent pas à l’initiative, car fada vient de fée. Les bonnes fées ont dû se pencher sur son berceau et l’inspirent. Quand la raison voudrait que ce soit une année blanche, Grégoire Girard maintient son projet de fonder un festival qu’il a appelé tout bonnement Vallée du Rhône en musique, qu’il étendra du 31 juillet au 19 août : « J’avais idée d’un festival qui allie musique et vin. J’ai constaté aussi que la vallée est le parent pauvre dans la région, voire même délaissée par les touristes. La plupart ne font que traverser. Je pense qu’il y a une possibilité de les faire s’arrêter. Il y a un lien entre les événements et l’économie locale et la musique s’inscrit dans le tissu social. C’est une question d’offre et de demande. Il me semble important de participer au dynamisme d’une région qui est la nôtre. Même si les conditions sont difficiles, comme artiste, on ne peut pas rester sans rien faire et on doit essayer quelque chose. Je n’ai pas envie de rester les deux pieds dans le même sabot. On pense aussi qu’après deux mois de confinement, les gens auront envie d’aller aux concerts et pour nous c’est important de renouer cette connexion avec le public. On sent que la beauté est moins présente dans le monde ; la musique aide à se laisser transporter. »

Cette première édition de La Vallée du Rhône en musique lèvera le rideau le 31 juillet au château du Barroux avec l’Orchestre de chambre de la Drôme et Grégoire Girard au violon.

Bruno ALBERRO

 

Au programme :

  • Le samedi 31 juillet – 19h et 21h15 au château du Barroux, soirée “Eh bien ! Dansons maintenant !”, avec l’Orchestre de chambre de la Drôme et Grégoire Girard (violon). Au programme : Brahms, Bartok, Saint-Saëns Puccini et Sarasate ;
  • Le vendredi 7 août et 20h30 au Parc de la maison Bèque à Camaret-sur-Aygues, soirée “La France et ses artistes” avec le Quatuor Girard, César Birschner (piano) et Grégoire Girard (violon). Au programme Méditation de Thaïs, Vincent d’Indy, concert de E. Chausson ;
  • Le samedi 8 août à 18h30 et 21h, soirée “Une douce ivresse : quand le vin se fait poésie”, avec le Quatuor Girard, Grégoire Girard (violon), Irène Jolys (violoncelle), Marin Trouvé (alto), Cécile Tête (violon).
  • Le dimanche 9 août à 18h30 et 21h au domaine du Rocher des dames à Beaumes-de-Venise, La germanie romantique, avec le Quatuor Girard, Grégoire Girard (violon), Irène Jolys (violoncelle), Marin Trouvé (alto), Cécile Tête (violon). Au programme, Brahms, Mendelssohn ;
  • Le mardi 11 août à 18h30 et 21h, au domaine des Girasols à Rasteau, soirée L’âme slave avec le Quatuor Girard, Grégoire Girard (violon), Irène Jolys (violoncelle), Marin Trouvé (alto), Cécile Tête (violon). Au programme: Tchaïkovski, Glière ;
  • Le vendredi 14 août à 20h30 au palais des princes à Orange, soirée “Bonjour la Vie !”, avec le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine. Au programme : Chansons françaises.
  • Le mercredi 19 août à 18h30 et 21h au Château de Suze-la-Rousse, soirée “Eh bien ! Dansons maintenant !”, avec l’Orchestre de chambre de la Drôme et Grégoire Girard (violon). Au programme, Brahms, Bartok, Saint-Saëns, Puccini et Sarasate.

Pour l’organisation de ce festival, un financement participatif a été mis en place en vous connectant à :
https://fr.ulule.com/valleerhonemusique/

Renseignement à Vallée du Rhône en musique