“Les Amis de la Musique de Vaison-la-Romaine” a réussi à sauver une date de leur programmation printanière annulée. L’association vaisonnaise recevra Alter Duo qui associe piano et contrebasse. Un concert à reporter. Rencontre avec Julien Mathias, contrebassiste.

“Les Amis de la musique”, de Vaison-la-Romaine, avait choisi comme thème cette année l’association peu commune d’instruments. Pour le premier concert de la saison, elle devait  le duo Alter Duo composé de Julien Mathias à la contrebasse et de Jean-Baptiste Mathulin au piano.
Si cette constitution est peu courante en France, Julien Mathias assure qu’il existe des formations et une riche littérature en Russie ou en Italie et que de plus en plus de compositeurs actuels écrivent pour contrebasse solo. Car si on est plus habitué à voir au-devant de la scène le piano, avec Alter Duo la vedette c’est la contrebasse, le piano jouera les accompagnements.
Les deux artistes se sont rencontrés au conservatoire de Saint-Etienne avant que tous deux poursuivent leur formation au Conservatoire national supérieur de musique de Lyon.
Quand on voit la taille d’une contrebasse, on pourrait se dire que ce n’est pas l’instrument le plus facile à trimballer, alors pour qu’aucun des musiciens soit en peine, les deux compères ont trouvé la solution pour le moins singulière comme l’explique Julien Mathias : « Nous nous déplaçons aussi avec notre piano à queue. » Ça semble tellement plus simple, en effet. Mais il y a toujours une explication à tout, raconte le contrebassiste : « Nous avons choisi d’aller dans des salles de village ou dans des petites églises là où il n’y a pas forcément un public habitué. C’est aussi aux musiciens d’aller à la rencontre des publics. »
Quand il n’est pas en concert, Julien Mathias enseigne, les deux facettes de son métier lui sont aussi importantes l’une que l’autre. Celui lui arrive aussi de piger dans un orchestre mais il n’ambitionne pas de présenter des concours d’orchestre jaugeant tout le travail nécessaire pour atteindre ce but : « Le niveau de ces concours est très élevé.  Je ne sais pas si ça me convient. Dans un orchestre on est là pour interpréter les choix artistiques du directeur de la grande maison ou du chef d’orchestre. Ce n’est pas ce que je recherche. »
Rebelle Julien Mathias, un peu sans doute quand il se souvient de ses débuts. Car là aussi la singularité est étonnante. Si beaucoup de musiciens sont formés par le classique avant de se retrouver dans des formes ou des mouvements plus actuels, Julien Mathias a fait, lui, le chemin inverse : « J’ai commencé dans un groupe de rock à jouer dans un groupe de rock. Puis de la basse électrique j’ai joué de la contrebasse dans un ensemble de jazz. J’ai eu envie de me perfectionner avec cet instrument et je suis entré au conservatoire. » Itinéraire peu commun, convenons-en.
Si au cours de ses années rock’n’roll, Julien Mathias a tâté de la composition, il estime que c’est différent pour créer de nouvelles pièces pour ce duo original : « Il existe chez les compositeurs russes tellement de belles choses que c’est délicat de présenter quelque chose. Toutefois je pense qu’il est important de jouer les compositeurs vivants. Après c’est une question de rencontre et d’affinités. Si on rencontre un compositeur avec qui on s’entend bien et avec qui on a envie de travailler ensemble, ce serait très bien. C’est une question de relation humaine. C’est bien ça le plus important. »

Bruno ALBERRO

 

Photo crédit Charlotte Poquet

Au programme à Vaison-la-Romaine

  • Alter Duo interprétera de nombreuses transcriptions d’œuvres de Tchaikovski ou Rachmaninov et des œuvres de compositeurs contemporains de Glière ou Koussevitsky écrites tout spécialement pour la contrebasse.

Où entendre le duo Alter-Duo ?

  • Le 02 août à Allègre (43) ;
  • Le 29 août à l’église de Saint-Sylvestre (87) ;
  • Le 06 septembre à 15 heures à l’église St Pierre de Tonnerre (89) ;
  • Le 22 septembre à 20h30 Maison Hine (concert privé) à Jarnac  (17) ;
  • En Février 2021 à Yvonand (Suisse)

Renseignement à Alter-Ego