“Fleurs” est sorti pour le label Aparté ces jours derniers, un disque enregistré par la soprano Melody Louledjian et le pianiste Antoine Palloc. A ce premier CD de musique classique, le bonheur aurait pu être doublé pour la jeune cantatrice, si la Covid 19 n’avait pas repoussé à l’an prochain sa première mise en scène au Grand théâtre de Provence à Aix-en-Provence, dans un spectacle de jazz, cette fois. La chanteuse est aussi impliquée dans l’association Unisson afin que les choses évoluent en France et Europe pour protéger les artistes et défendre leur droit.

Le soprano Melody Louledjian Crédit Photos: Miguel Barreto

Le soprano Melody Louledjian Crédit Photos: Miguel Barreto

Cette année 2020 devait se terminer en apothéose pour la soprano Melody Louledjian. Pensez donc son premier disque de musique classique sorti chez Arpaté et une mise en scène au Grand théâtre de Provence à Aix-en-Provence, dans un spectacle de jazz. Deux univers que la Niçoise affectionne. Fleurs, d’une collaboration avec le pianiste Antoine Palloc se trouve dans les bacs et dans les plateformes dédiées, par contre sa mise en scène ne sera visible que l’année prochaine. La Covid 19 et les instances d’Etat en ont décidé autrement : « C’est une demande d’Alice Martinez  pour son groupe Shoeshiners . On devait faire un spectacle sur le thème Noël swing avec 13 musiciens et évoquer les noëls de son enfance. Le spectacle a été capté pour France3 3 Marseille et sera repris pour France 3 national. Cette expérience a été intéressante. D’un thème de départ, il faut imaginer une trame, se demander quel filtre on a envie d’y poser ? quelle interprétation, je veux ? Je me suis rendu compte que le metteur en scène est sans cesse sollicité, qu’il doit faire avec les contraintes et toujours générer une énergie positive. C’était très intéressant aussi d’associer le fonds et la forme par l’expression des corps. A l’avenir, je poserai des questions plus précises pour bien comprendre le metteur en scène et le regard qu’il porte sur une production. »

Une intention qu’elle aimerait mettre en application à l’Opéra de Rennes à la rentrée, dans “Trois contes” où Melody Louledjian devrait retrouver la scène.

En attendant, ce plaisir du temps retrouvé, Melody Louledjian s’est investie dans l’association Unisson, avec son extension vers Internationale Lyricoalition qui réunit d’autres structures tant en Italie, qu’en Espagne ou en Allemagne : « Nous sommes tous des chanteurs bénévoles. Nous ne cherchons pas à nous substituer aux états, puisque chaque pays a ses règles, chaque état a ses statuts. Notre rôle est pédagogique envers le public et les employeurs. Un rôle de conseil afin que soient respectés les droits des artistes. Ces groupes échangent des informations afin que nous soyons les mieux informés.»

Le soprano Melody Louledjian Crédit Photos: Miguel Barreto

Le soprano Melody Louledjian Crédit Photos: Miguel Barreto

Melody Louledjian s’interroge aussi sur les choix des institutions de maintenir fermés les théâtres : « Il règne une incompréhension car tous les théâtres ont respecté strictement les règles en vigueur. C’est à terme tout le patrimoine culturel qui s’amenuise. Il Aura du mal à subsister. On sait tous que le bénéfice de la culture n’est pas quantifiable que ce soit en terme économique ou pour l’élévation de l’Homme. »

Il est un autre sujet qui la touche, c’est l’Arménie, d’où proviennent ses racines, elle a commencé son propos ainsi : « Je ne suis pas encline à étaler mes états d’âme sur les réseaux sociaux. Mais là, après une longue réflexion, je me suis exprimée. Car le sujet me travaille trop pour ne pas être partagé. Je ne suis ni croyante, ni communautariste, ni militante. Je suis un être humain, une femme, artiste et (heureusement) libre, avec une généalogie, des racines et une histoire intergénérationnelle. Les derniers événements ont eu un écho sourd insupportable. Le retour des têtes d’Arméniens plantés sur des piques, c’est mon arrière-arrière-grand-père tué, de cette façon, une deuxième fois, par le même sort. Nous avons entendu dire notre Président qu’en France “Nous sommes en guerre” (NDLR : contre le virus). Mais une autre guerre, une vraie, et qui nous concerne directement, est ailleurs, et notamment en Arménie… »

Bruno ALBERRO

 

Le coin CD : “Fleurs”

Fleurs un CD de Melody Louledjian et Antoine Palloc sorti chez Aparté Music

Fleurs un CD de Melody Louledjian et Antoine Palloc sorti chez Aparté Music

La soprano Melody Louledjian, accompagnée par Antoine Palloc au piano, vient de sortir “Fleurs” pour le label Aparté.

Dans cet opus de 61 miniatures, où Les Chantefleurs de Jean Wiéner tiennent une grande place, elle a glissé des d’autres plages à Darius Milhaud à qui elle emprunte le Catalogue des Fleurs ou Les Fleurs d’Erik Satie. Deux Ancolies de Lili Boulanger, Nature morte d’Arthur Honegger ou L’âme des roses de René de Buxeuil apportent d’autres couleurs et d’autres parfums musicaux.

Renseignement à Aparté Music

 

Le coin vidéo

 

Renseignement à Melody Louledjian