Christophe Mangou a été invité aux Chorégies d'Orange en 2019

Christophe Mangou a été invité aux Chorégies d’Orange en 2019

Les 10, 11 et 12 mars, l’Orchestre national Avignon-Provence a pris ses quartiers au Pôle culturel Jean-Ferrat à Sauveterre. L’agréable fait pour sa directrice Fanny Gioria et son équipe qui voyait revivre leur lieu de Sauveterre, resté clos pendant la pandémie. Le parking et la salle de spectacle étaient ainsi  occupés le temps de répétitions, avant un enregistrement de la création de Fabien Robert : La première chanson de Tinouga.

Ce spectacle devait être donné en février dernier devant un parterre de scolaires, à la salle de Montfavet. Faut de pouvoir accueillir ce jeune public, les élèves de maternelles inscrits dans cette démarche pédagogique seront limités à l’écouter avec leur enseignants dans leur classe. Sans doute en avril.

En attendant, pendant deux jours, mercredi et jeudi, l’orchestre a travaillé cette partition orchestrée et arrangée par Etienne Mézières. L’enregistrement devait avoir lieu ce vendredi. La phalange avignonnaise était placée sous la direction de Christophe Mangou. Un habitué de ce genre d’exercice, souvent invité à Avignon ou avec l’Orchestre national d’Ile de France, sans oublier Toulouse où il a en charge les projets à l’attention des jeunes publics.

Après 9 mois, sans possibilité de diriger, Christophe Mangou était heureux de retrouver un ensemble devant lui pour faire vivre la musique et de faire un travail d’orchestre, reprendre telle mesure, suspendre un instruments, faire des essais jusqu’à ce que ça sonne juste à son oreille : “Nous vivons une situation particulière. Cet enregistrement c’est mieux que rien. Mais c’est sûr que de jouer sans public ce n’est pas terrible, c’est même frustrant. Le public nous porte. Il faut le prendre comme un expérience. En souhaitant que l’on puisse reprendre une vie musicale normale.”

D’autant que ce concert n’est pas vraiment un concert, puisqu’il n’y a pas de public ; ce n’est pas non plus un véritable enregistrement puisqu’il est capté en direct et en continu, explique Christophe Mangou, ce qu’il le réconforte c’est de savoir qu’il y a eu un travail éducatif avant avec les enfants : “L’enregistrement sera donné dans les classes maternelles. Ce qui est intéressant qu’il y a un travail pédagogique avant avec les professeurs. “La Première chanson de Tinouga” permettra de découvrir tous les instruments de l’orchestre et ensuite de les entendre jouer ensemble. C’est une pièce très didactique avec une chanson finale que les enfants ont dû apprendre.”

Renseignement à l’Orchestre national Avignon-Provence.