Trois dates, trois spectacles

Soirées lyrqiues du Ventoux

15 août : La pianiste

Lucie Favier en récital

Lucie Favier revient aux Soirées lyriques du Ventoux avec un nouveau programme. La jeune pianiste l’a appelé Clins d’oeil… Lucie Favier rendra hommage à la nature, à Ravel, mais aussi à de jeunes compositeurs comme Thibault Delbart ou Yoann Pourre.

17 août : Création mondiale “Napoléon ou l’Amour nu”

L’opéra de Pierre Thilloy pour la musique et Bruno Alberro pour le livret évoque la rencontre de l’Empereur de de Maria Wawleska. Les auteurs se sont intéressés aux facettes moins connues de ce personnage historique.

11 septembre : Création mondiale Evariste Galois ou la Nuit tragique”

Fabien Barcelo a mis en musique la vie du mathématicien Evariste Galois (1811-1832), mort en duel à 20 ans. L’argument de cet opéra se situe la nuit qui précède sa mort, où il rédige son testament mathématique.

Le récital

Clins d’œil… de Yoann Pourre

Le pianiste Yoann Pourre

Le pianiste Yoann Pourre participe pour la troisième année aux Soirées lyriques du Ventoux.

Trois éditions et trois participations aux Soirées lyriques du Ventoux pour le pianiste Yoann Pourre. Il a accepté de revenir au Jardin singulier à Saint-Léger du Ventoux pour donner un récital pour piano seul ; il l’a appelé “Clins d’œil”.

Yoann Pourre interprétera une sonate de Mozart et une de Haydn, mais aussi des pièces contemporaines : deux créations spécialement composées pour Les Soirées lyriques du Ventoux.

Depuis sa première édition, Ventoux Opéra s’est attaché à promouvoir les compositeurs vivants mais aussi à rendre hommage au mont Ventoux et à Petrarque en proposant la mise en musique d’un de ses sonnets.

Après Fabien Barcelo en 2019, Julien Ginoux en 2020, Ventoux Opéra s’est adressé à Thibault Delbart, jeune compositeur et musicien demeurant à Bedoin. Cette sonate sera interprétée par le ténor Jean Miannay, premier prix au concours des Saisons de la voix à Gordes.

Laissons la parole à Yoann Pourre : « L’année du 250e anniversaire de la naissance de Beethoven était l’année dernière. Compositeur magistral, novateur, il le doit aussi à un héritage de ses prédécesseurs dont Haydn et Mozart. Désignés comme compositeurs classiques, avec tous les présupposés que cela sous-entend pour nous aujourd’hui, leur œuvre dénote pourtant par leur originalité. 

Le caractère éminemment dramatique du compositeur d’opéra, Mozart, se reflète dans ses sonates et celle en Do mineur est un véritable condensé de dramaturgie, malgré ses aspects classiques. 

De la même manière, Haydn sait manier à sa façon tendresse et humour, mais d’une façon plus incisive, par petits motifs. Inspiré par C.P.E. Bach son prédécesseur il influence par la suite Beethoven, obsédé par les petites cellules musicales. 

Chacun de ces compositeurs a dédié certaines de ses œuvres à un mécène, un commanditaire, un protecteur. Diffractions, suite de variations pour piano, commandée par le Festival, est dédiée ainsi à Lucie Favier. Elle rend hommage aux différentes facettes pianistiques qu’elle apprécie, en s’inspirant de plusieurs compositeurs : Bach, Brahms, Liszt, Franck, Dukas ou encore Fauré. »

Les créations opératiques 2021

“Napoléon ou l’Amour nu”

 

 

Logo Napoléon

“Napoléon ou l’Amour nu” fait partie des manifestations du bicentenaire soutenu par la fondation Napoléon.

Dans le cadre du bicentenaire de la mort de Napoléon 1er, Les Soirées lyriques du Ventoux accueilleront “Napoléon ou l’Amour nu”.

Cet opéra en cinq tableaux a été commandé à Pierre Thilloy d’après un livret Bruno Alberro. Étrangement, ce sera le premier opéra consacré à l’Empereur, dont on fête en cette année 2021, le bicentenaire de sa mort. Il présente des facettes moins connues de l’Empereur où il montre ses faiblesses comme homme, comme chef d’État ou même comme militaire.

L’argument se situe entre 1807 et 1810 où l’Empereur entretient une relation amoureuse avec Maria Wawleska, “son épouse polonaise”. Le Grand Maréchal Duroc est le témoin narrateur des événements.

L’argument

1821-2021, ces deux dates rappellent le bicentenaire de la mort de Napoléon Bonaparte, en exil à Saint-Hélène. L’Europe a été marquée par le militaire, le bâtisseur ou l’administrateur.

Étrangement, l’art opératique ne laisse pas de place à ce personnage historique. C’est notre pari de combler un vide avec “Napoléon ou l’Amour nu” que mettra en musique Pierre Thilloy, aujourd’hui artiste associé à la Scène nationale du Granit à Belfort.

Au lieu de reconstituer une fresque rappelant les épopées, même parcellaires, de l’Empereur, nous nous sommes concentrés sur les facettes moins connues de Napoléon, ses fragilités, ses commentaires après la bataille, ses amours avec Maria Walewska, jusqu’à l’annonce de sa paternité. Cette épouse polonaise a été la source de son divorce avec Joséphine et son remariage avec Marie-Louise. La suite fait partie de l’Histoire connue, elle entraîne la chute de l’Aigle. Nous l’avons délaissée.

“Napoléon ou l’Amour nu” met en voix trois personnages : Maria, Napoléon et Duroc, Grand maréchal que l’on appelait aussi L’ombre de Napoléon.

Pour conserver les couleurs intimes de ce moment de vie, l’ouvrage sera écrit pour quatuor à cordes et piano.

B.A.

L’affiche artistique

“Napoléon ou l’Amour nu” est un opéra en cinq tableaux.

Cette création mondiale a profité d’une résidence au Jardin singulier à Saint-Léger-du-Ventoux en Vaucluse. Cet opéra pour trois chanteurs sera présenté en version concertante le 17 août dans une version pour musique de chambre avec piano, quatuor à cordes et caisse claire.

Compositeur : Pierre Thilloy;

Librettiste : Bruno Alberro ;

Chef d’orchestre : David Hurpeau ;

Maria : Eléonore Pancrazi, mezzo-soprano ;

Napoléon : Jean Miannay, ténor ;

Duroc : Florent Leroux-Roche, baryton ;

Piano : Yoann Pourre ;

Ensemble : Quatuor Möbius ;

Percussions : Matteo Thilloy

 

 

“Evariste Galois ou la Nuit tragique”

 

L’opéra Evariste Galois ou la Nuit tragique est composé par Fabien Barcelo d’après un livret de Bruno Alberro.

Cet opéra en un acte retrace la vie tragique d’Evariste Galois, mathématicien de génie, et républicain convaincu. Il est mort en duel, à 20 ans pour une goguette, pour reprendre son expression quand il tombe ensanglanté sur le pré.

Au cours de cette dernière nuit, il rédige son testament mathématique, laissant à la postérité une somme considérable. Les auteurs le peignent comme un personnage romantique, victime d’un tempérament entier et de son engagement pour la liberté et pour la république.

L’argument

L’opéra Evariste Galois nous raconte l’histoire d’un génie qui enchaîne les échecs sur le plan social, sentimental, politique, et même professionnel. Aujourd’hui considéré comme étant un fondateur des mathématiques modernes, il reste pourtant méconnu du grand public. Grâce au livret de Bruno Alberro, nous pouvons mettre en lumière son nom et conter un récit tragique semé d’embûches de cette première moitié du XIXe. Il nous invite à côtoyer  ses relations sociales  et découvrir sa personnalité pour le moins singulière.

Ecrire un opéra au XXIe siècle, c’est bien entendu prendre en compte l’héritage infini de ce répertoire, mais aussi trouver un chemin, une ouverture vers l’avenir de la musique destinée à la scène. Le public d’aujourd’hui se scinde au profit d’une multiplication des types de musiques et des possibilités que cela sous-entend.

Mon rôle en tant que jeune compositeur est de permettre à tout un chacun de découvrir la musique lyrique sous tous ses aspects, en faisant goûter aux subtilités de l’orchestre, de la voix, de la langue, et pour finir à une certaine facilité d’écoute qui laisse de côté le conceptuel, afin de laisser place à une musique plus proche de notre oreille contemporaine.

La création de cet opéra permettra à tous ses créateurs de mettre en avant un personnage tourmenté du XIXe siècle qui pourrait interpeller la sensibilité des spectateurs, voire lui trouver des traits communs à n’importe quel individu de notre société moderne.

Fabien BARCELO

 

Distribution

“Evariste Galois ou la Nuit tragique” est un opéra en trois tableaux composé par Fabien Barcelo d’après un livret de Bruno Alberro. Il fait suite à un roman éponyme du même auteur sorti chez Élan sud.

Compositeur : Fabien Barcelo ;

Librettiste : Bruno Alberro ;

Chef d’orchestre : Quentin Hindley ;

Chef de chant : Hélène Blanic ;

Evariste : Mikhaël Piccone, baryton ;

Stéphanie : Chrystelle Di Marco, soprano ;

Berthe : Lucie Roche, mezzo-soprano ;

Antoine : Valentin Thill, ténor ;

Pescheux : Matthias Jacquot, baryton ;

Le cocher et le juge : François Harismendy, baryton ;

Raspail : René Linnenbanck, basse ;

Dumas : Simon Calamel, basse ;

L’orchestre National Avignon-Provence;

Le Chœur de l’Opéra Grand Avignon.

 

 

Contact

Ventoux Opéra

20, rue des Vosges

84100 ORANGE

Téléphone : 07 72 77 76 74

Courriel : contact@ventoux-opera.com

Adhérer et réserver : https://www.helloasso.com/associations/ventoux-opera