S’il ne suffisait à Molière que de deux tréteaux pour jouer son théâtre, il ne suffit désormais que d’un camion aux Chorégies d’Orange pour faire résonner l’opéra. Ce projet “Beau comme un camion” était la plus grande nouveauté de la programmation 2021 imaginée par Jean-Louis Grinda, le directeur du festival lyrique : aménager un poids-lourd en scène d’opéra et jouer en itinérance sur les places de différentes villes.

Lundi 19 juillet, le coup d’envoi de cette petite troupe d’opéra a été lancé à Orange, à l’espace Verdi. Une fois ouvert, le camion laisse découvrir un bar aux couleurs chatoyantes. Adriano Sinivia, metteur en scène de cette adaptation de “L’Elixir d’amour” de Donizetti, propose encore une fois, un décor digne d’un plateau de cinéma. Et il suffit de voir arriver les deux sopranos Amélie Robins et Clara Guillon pour remonter le temps, direction les années 70, aux Etats-Unis. Un voyage confirmé quand débarquent les babas cool, Matthieu Justine et Fabrice Alibert, accompagnés du militaire tout de blanc vêtu, Florent Karrer.  La guerre du Vietnam est dans toutes les têtes, le mouvement hippies en plein essor, bienvenue dans les 70’s.

Un choix plus que judicieux de la part du metteur en scène et de son acolyte Arnaud Pontois, en charge de l’adaptation du livret. La formule des Chorégies est pensée pour un public très large, pas question d’exclure en présentant une œuvre difficile d’accès. Le jeu des artistes et leur énergie font oublier l’absence de surtitrage pour cet opéra. Et l’ajout des saynètes en français emportent définitivement le public.

Les artistes rayonnent, les voix sont belles et le jeu toujours juste. Leurs sourires font du bien à voir. Dans “L’Elixir d’amour”, pas de fin tragique, c’est l’amour qui l’emporte. Quoi de mieux qu’un peu de légèreté et de fraîcheur sur scène en ce moment ? Le public en avait besoin, l’énergie et la bonne humeur des artistes en font une recette gagnante.

Avec un soupçon de poésie imaginée par Adriano Sinivia, notamment lors du solo d’un Nemorino campé par le ténor Matthieu Justine, le public finit conquis. La troupe va continuer son chemin dans plusieurs villes du sud de la France. Et pour Orange, il se chuchote qu’Adriano Sinivia et son “Elixir d’amour” pourraient bien revenir l’année prochaine aux Chorégies.

C.V.

 

Photo crédit Philippe GROMELLE

 

Où voir L’Elixir d’Amour dans la tournée “Beau comme un camion” ?

  • Le mercredi 28 juillet à Carcès (83),
  • Le lundi 9 août à Raphèle-les-Arles (13)
  • Le vendredi 13 août à Nice (06).
  • Une date est également prévue à Monaco.

Renseignements aux Chorégies d’Orange