Pour la première fois de l’année, Emmanuelle Stéphan reprend le chemin des concerts avec deux dates dans le sud de la France : le 23 août dans le cadre du festival Sand & Chopin sur Seyne à la Seyne-sur-Mer et à Vaison-la-Romaine au profit de l’association humanitaire “Le Regard d’Anna” dont la pianiste est ambassadrice.

Entre les annulations des producteurs ou des responsables de lieux et les mesures prises contre la pandémie, l’agenda de la pianiste Emmanuelle Stéphan était vierge jusqu’à ce jour. Il fallait garder la foi et conserver son enthousiasme quand le brouillard masque l’horizon. Malgré tout, cette année, elle a pu cocher deux dates pour cette fin d’été.

Le 23 août, elle est attendue au festival Sand & Chopin en Seyne, à la Seyne-sur-Mer. Elle se produira avec le pianiste Florian Noack dans un spectacle intitulé 1808-Beethoven, projet que lui a suggéré Chrystelle Di Marco, la directrice artistique de ce festival. Un nouvel univers pour la pianiste qui a beaucoup travaillé et interprété Francis Poulenc : « C’est un programme magnifique qui m’a été proposé. Je n’ai pas oublié Poulenc. Mais quand je travaille un nouveau répertoire, j’y consacre tout mon temps. On peut dire que pour moi, Beethoven est une redécouverte. A la Seyne, ce sera joué dans le cadre du bicentenaire de la mort de Napoléon. Beethoven possède ce côté très triomphant, on peut même dire que son écriture est dans l’emphase. C’est une musique puissante et profonde. Elle me fait l’effet d’un ouragan intérieur. »

Alors quid de Poulenc dont elle s’est faite une spécialité ? « C’est en stand bye. J’ai tellement été subjugué par ce programme Beethoven que je n’ai pas eu le temps de me consacrer à autre chose. Avec les compositeurs, c’est comme dans la vie, on s’éloigne un peu et on oublie l’autre, forcément. »

Emmanuelle Stéphan proposera un autre programme le 28 août, à l’Observatoire, à Vaison-la-Romaine, où elle se produira pour l’association humanitaire : Le Regard d’Anna. La pianiste en est la marraine.  Pour la seconde année, elle donne un concert caritatif au profit de cette association vauclusienne  qui vient en aide à une école à Tananarive à Madagascar. L’artiste avait été touchée par l’histoire de cette famille vaisonnaise qui a perdu sa fille Anna au cours d’un voyage de vacances au Vietnam. Le rêve d’Anna était de consacrer sa vie aux enfants déscolarisés des pays pauvres.

Pour ce récital, Emmanuelle Stéphan jouera Beethoven, Haydn, Debussy et Chopin : « Je m’étais engagée à jouer deux concerts. Mais j’ai envie que cela continue, car tous les ans, il faut venir en aide à ses enfants et il ne faut les oublier. »

Bruno ALBERRO

 

Renseignement à Emmanuelle Stéphan

Le festival Sand & Chopin en bref

  • Le dimanche 22 août 2021 à 21h : “Bonaparte à travers l’Opéra”, Aida, Tosca, Andrea Chénier. Avec ​
    Chrystelle Di Marco, soprano, Irakli Kakhidze, ténor et Hélène Blanic, pianiste ;
  • Le Lundi 23 août 2021 à  21h : 1808 – Beethoven avec Emmanuelle Stephan et Florian Noack,  pianistes ;
  • Le mardi 24 août 2021 à 21h : Chopin, l’âme d’un poète par Aimo Pagin, pianiste ;
  • Le mercredi 25 août 2021 à 21h : Chopin l’immortel  par Yeon Min Park, pianiste ;
  • Le vendredi 27 août 2021 à 21h: Mazurkas de Chopin, l’âme de la Pologne par Basha Slavinska, l’accordéoniste ;
  • Le samedi 28 août 2021 à 21h : 1821 par Costantino Mastroprimiano, pianiste sur un piano Broadwood 1840.

Renseignement à Sand & Chopin en Seyne