Domika Zamora est Polonaise. Elle a bénéficié d’une bourse pour étudier en Italie. La reprise de la vie culturelle tant dans son pays natal que son pays d’adoption ne peut que la réjouir. Tout l’été, elle sera en concert tant en Italie, en Suisse ou en Pologne.

Dominika zamara-2

Dominika Zamara a poursuivi sa formation à Vérone.

Petit à petit, les théâtres ouvrent à nouveau leurs portes. Qu’en est-il de la Pologne et comment vivez-vous cette année de confinement ?
Heureusement, je chante dans le monde mais surtout en Italie, en Pologne, en Suisse, aux États-Unis. Au cours de cette période difficile de la pandémie, je chantais où réellement théâtres ouvrait par exemple en août 2020, j’étais réalisée Aida au Festival de l’opéra de Taormina Mythos, en Suisse à Losanna Catedrale. J’avais aussi enregistrer CD avec Arias de Mauro Giuliani avec le Maestro Amedeo Carrocci. Maintenant, les théâtres sont ouverts en Italie et en Pologne, alors je travaille beaucoup. Merci à Dieu.

Aujourd’hui, nous réalisons que de nombreux artistes changent de pays à poursuivre leurs études musicales. Est-ce votre cas? Et pourquoi pensez-vous qu’il est important (ou non) d’appréhender d’autres cultures?

Je suis né en Pologne mais il y a 12 ans, j’ai gagné des bourses d’études au Conservatoire de Vérone en Italie. J’étais accompagnée par de nombreux chanteurs et chefs d’opéra italiens étonnants. J’ai débuté en chantant La Bohème de Puccini au Teatro Verdi à Padova sous la direction de Maestro Enrico de Morì. Je crois que chaque musicien devrait étudier en Italie.

Dominika Zamara (3)

Cet été, Dominika Zamara sera en récital en Italie, en Suisse et en Pologne, son pays natal.

Le chant lyrique est rempli de paradoxe et vous êtes un exemple où il attire de nombreux jeunes sur scène et presque pas dans les chambres. Étiez-vous facile de dire à vos amis: Je vais devenir chanteuse d’opéra sans vous moquer de vous ?

J’ai grandi avec des gens qui aimaient et ont apprécié l’opéra  d’une grande culture et jusqu’à aujourd’hui, de nombreux jeunes de Pologne sont fiers de moi que je chante beaucoup d’Italie et dans le monde entier.

Quels sont vos projets immédiats ?
En fait, je chante dans l’Italie en récital à Padova, Milano et Rome des airs de Bellini et Donizetti.

Comment voyez-vous le reste de votre carrière ?
J’aimerais améliorer toujours le nouveau programme et je suis attiré par les opéras de Donizetti et de Verdi.

Avez-vous un rôle que vous rêvez? Même si ce n’est pas pour vous ?
Je rêve du rôle qui est pour ma voix comme Leonora de Trovatore de Verdi ou Lady Macbeth.

Nous réalisons que les opéras contemporains sont très peu joués. Souhaitez-vous défendre les compositions d’aujourd’hui et quels seraient vos critères d’acceptation? La musique? L’histoire ? La brochure?
J’aime beaucoup de bonne musique contemporaine et que je réalise souvent certains opéras contemporains ou cycle de Lieder. Il est important de choisir toujours le répertoire pour notre voix.

Bruno ALBERRO

 

Où entendre Dominika Zamara ?

  • Le 29 mai à la basilique Saint-Antoine à Padoue ;
  • Le 12 juin à l’Eglise de Saint-Laurent en Suisse ;
  • Le 19 juin en récital à Rome ;
  • Le 26 juin en récital à Zamek Piastów Śląskich, Brzeg ;
  • Le 4 juillet au temple d’Onnens en Suisse

Renseignement à Dominika Zamara

 

Version anglaise

Little by little, the theaters open their doors again. What about Poland and how did you live this year of confinement ?

Dominika zamara-2

Dominika Zamara : “Now theaters are open in Italy and Poland so i am working a lot Thanks God.”

Fortunately i am singing around the world but mostly in Italy,Poland, Switzerland,USA. During this difficult pandemic time i was singing where actually theaters was opening for example in August 2020 i was performimg Aida in Taormina Mythos Opera Festival,in Switzerland in Losanna Catedrale. I was recording CD too with Arias of Mauro Giuliani with Maestro Amedeo Carrocci. Now theaters are open in Italy and Poland so i am working a lot Thanks God.

Today, we realize that many artists change from countries to continue their musical studies. Is this your case? And why do you think it’s important (or not) to apprehend other cultures?

I was born in Poland but 12 years ago i won scholarship to Conservatorio in Italy in Verona . I was studing with many amazing italian opera singers and conductors. I was debuted with opera La Boheme of Puccini in Teatro Verdi in Padova under direction of Maestro Enrico de Morì. I belive thank every musician should studing in Italia.

The lyrical singing is packed with paradox and you are an example where it attracts many young people on stage and almost not in the rooms. Were you easy to tell your friends: I will become an opera singer, without making fun of you?

I was grow up with people, who loved and aprecced Opera ang high Culture and until today many young  people from Poland is proud of me that i singing a lot of in Italy and around the world.

Dominika zamara-2

Dominika Zamara will sing in Italy recital a in Padova, Milano and Rome, some Bellini and Donizetti arias

What are your immediate projects?

Actually i am singing in Italy recital a in Padova, Milano and Rome Bellini and Donizetti arias.

How do you see the rest of your career?

I would like to improve Always New program and operas for my voice special operas of Donizetti and Verdi.

Do you have a role you dream? Even if it is not for you?

I am dreaming about role that Is for my voice like Leonora from Trovatore of Verdi or Lady Macbeth.

We realize that contemporary operas are very little played. Would you like to defend today’s compositions and what your criteria would be for accepting? The music? The story ? The booklet?

I like a lot Good contemporary Music and i performimg often some Contemporary operas or cycle of lieder. It is important to chose always repertorio for our voice.

B.A.

Le coin vidéo