On l’attendait, elle a été présentée. Jean-Louis Grinda, directeur des Chorégies d’Orange, a livré les couleurs de la saison 2021 du festival lyrique qui devrait avoir lieu l’été prochain. Ce programme ô combien éclectique a pour souhait de varier les publics. Du plus conventionnel au plus inattendu. Ainsi sont à l’affiche : Samson et Dalila, Radulovic, Vengerov, Cecilia Bartoli, le Ballet Béjart, l’Orchestre et le chœur de la Scala de Milan, le Kid de Chaplin en ciné-concert, La Symphonie des jeux vidéos, un récital de la scène émergente, mais aussi une tournée lyrique avec de jeunes artistes…

Les précautions ont été prises, et la prudence est de mise. Ne sachant comment demain sera fait, Jean-Louis Grinda, directeur des Chorégies d’Orange, a pris soin de limiter la jauge du théâtre antique à 5000 places, au lieu des 8300 possible. Des propos tenus au cours de la présentation de la prochaine saison du festival lyrique qui se tiendra du 24 avril au 31 juillet : « Nous verrons au mois de mars, s’il faut ouvrir. En tout cas c’est plus facile d’ouvrir que de rembourser et nous le ferions sur quel critère ? Pour ceux qui veulent entendre Alagna dans Samson et Dalida, il faudra se dépêcher. Cette année encore, pour cette 150e édition, il y en a pour tous les goûts : de l’opéra, de la musique symphonique, un ciné-concert, de la danse et des choses moins habituelles, comme la Symphonie des jeux vidéo, car en même temps que le graphisme évolue dans les jeux vidéo, la musique aussi évolue. On espère ainsi attirer un plus jeune public. Quatre spectacles qui étaient prévus l’an passé sont reconduits : Samson et Dalida (le 10 juillet), le concert de Nemanja Radulovic (le 2 juillet), le concert du violoniste Vangerov (le 9 juillet) qui interprétera le concerto de Brahms, il ne sera pas dirigé par Myung-Whun Chung mais par Mikko Franck. Il dirigera également la Ve de Beethoven. Cécilia Bartoli et les Musiciens du Prince seront présents le 16 juillet. » La danse n’est pas oubliée, avec le rappel du ballet de Lausanne que dirigeait Maurice Béjart. Comme c’était prévu l’été dernier, il présentera “Ballet for life”, inspiré par la musique de Queen et de Mozart.

Une date tient à cœur du directeur du festival lyrique orangeois, ce serait celle du 24 juillet avec cette Nuit italienne où seront reçus l’Orchestre et le Chœur de la Scala de Milan pour une soirée Verdi. Celle du 27 juillet avec le ciné-concert Le Kid de Charlie Chaplin avec la jeune chef Debora Waldman devant son Orchestre national Avignon-Provence. Elle sera ainsi la deuxième femme à tenir la baguette aux Chorégies. Elle ne boude son plaisir de venir à Orange : « C’est bon pour l’orchestre. C’est autre chose que de jouer de la musique symphonique. Même si c’est une musique écrite. Là il faut être synchro avec l’image. C’est faire de la musique autrement. On sait qu’elle est minutée, mais la musique peut aussi donner des émotions, car il faut traduire l’humour, les moments tristes. Je suis super-contente. »

D’autres rendez-vous sont encore annoncés. Comme ce concert à la cathédrale pour l’inauguration de l’orgue (le 12 juillet) ou la soirée Casta Diva au palais des princes qui réunira du piano avec Giovanni Bellucci, la danseuse et chorégraphe Eugénie Andrin et le vidéaste Gabriel Grinda. Jean-Louis Grinda annonce d’ailleurs que le palais des princes devrait être plus utilisé dans années à venir. Ce sera d’ailleurs le cas le 13 juillet. Si le concert Adami n’est plus présent, les jeunes pousses lyriques ne sont pas oubliées, une soirée leur permettra de s’exprimer pour entendre cette fois la soprano orangeoise Solen Menaguené et le ténor Jean Miannay. Aux côtés des stars de la scène opératique, tous deux avaient été invités à la soirée du 1er août, captée pour France télévision, depuis le théâtre antique.

Deux autres rendez-vous participent à la vie des Chorégies : Pop the opera qui intègrent les collégiens de la Région Sud, ce sera le 24 avril à l’Auditorium du Thor. On ajoute aussi “Musiques en fête” qui ouvrent traditionnellement la saison du festival lyrique. Ce sera à une date à déterminer, entre le 18 et le 20 juin.

Si tu ne vas pas à la musique, la musique ira à toi. Une nouvelle envolée est prévue aussi, par les Chorégies autour de “L’Elixir d’amour” de Donizetti où des jeunes artistes effectueront une tournée dans la Région Sud, avec pour scène un camion-remorque transformée en plateau de spectacle, pour se produire sur la place publique. Une audition aura lieu en mars. Ce circuit opératique partira d’Orange a précisé Jean-Louis Grinda, pour clore cette présentation, ô combien éclectique.

Bruno ALBERRO

 

Ouverture de la billetterie

  • Le lundi 4 janvier pour les adhérents des Amis des Chorégies d’Orange;
  • Le 14 janvier pour tout public.

Pour l’instant le nombre de places ouvertes à la location est de 5000 pour les spectacles au théâtre antique.

Au programme

  • Le samedi 24 avril, “Pop the opera” à l’Auditorium du Thor ;
  • Entre le 18 et 21 juin, Musiques en fête ;
  • Le vendredi 2 juillet, Nemanda Radulovic ;
  • Le dimanche 4 juillet, Messe des Chorégies d’Orange ;
  • Le jeudi 8 juillet, Les heures musicales ;
  • Le vendredi 9 juillet, Concert Franck/ Vengerov
  • Le samedi 10 juillet, Samson et Dalila de Saint-Saëns ;
  • Le lundi 12 juillet, Concert orgue et chœur ;
  • Le mardi 13 juillet, Récital de la scène émergente ;
  • Le vendredi 16 juillet, concert de Cecilia Bartoli ;
  • Le mardi 20 juillet Récital Bellucci/ Andrin ;
  • Le jeudi 22 juillet, Ballet for life par le Ballet de Lausanne ;
  • Le Samedi 24 juillet, la Nuit italienne ;
  • Le mardi 27 juillet, Ciné-concert avec le Kid de Chaplin ;
  • Le samedi 31 juillet La Symphonie des Jeux vidéo.

Renseignement aux Chorégies d’Orange