Ce sera la première fois que le ténor Marc Larcher foulera la scène romaine. Il est de la distribution de Samson et Dalila. L’opéra de Camille Saint-Saëns est à l’affiche des Chorégies d’Orange ce samedi 10 juillet à 21h30, au théâtre antique.

Le ténor Marc Larcher est invité pour la première fois aux Chorégies où il partagera la scène avec Roberto Alagna, dans Samson et Dalila.

Le ténor Marc Larcher est invité pour la première fois aux Chorégies où il partagera la scène avec Roberto Alagna, dans Samson et Dalila.

Il est natif de Metz en Lorraine, il vit à Lambesc en Provence. Le ténor, Marc Larcher sera le régional de la distribution de “Samson et Dalila” aux Chorégies d’Orange. Il était pressenti déjà en 2010 à fouler la scène romaine du théâtre antique : « J’avais dû refuser à cause de mon agenda. J’étais invité par Raymond Duffaut pour chanter déjà avec Roberto Alagna. Là je viens dix ans et un an plus tard et je suis très content. Chanter au théâtre antique fait partie des scènes dont je rêvais, il y a des lieux ainsi.» Pour lui, c’est à moitié une surprise de se retrouver dans cette distribution : « J’avais chanté dans la production de Jean-Louis Grinda à Monte-Carlo. Comme le temps de répétition est court, ce doit être plus facile pour lui de prendre des artistes qui connaissent ses intentions, même si c’est ici une autre production, avec une scène d’une autre dimension que celle de l’opéra de Monte-Carlo. »

Si en cours de saison, il est habitué à des rôles plus longs, Marc Larcher se plaît à découvrir Orange : « Il n’y a pas de petits rôles. Ce qui est compliqué, c’est d’être présent sur un court instant. Ce qu’on me demande de faire, je dois le faire bien. Si je réussis c’est normal, si je me loupe ça se voit. On est dans une équipe, pas à la corrida. Et Roberto (Alagana) est le moteur. J’ai la chance de travailler pour la première fois avec Marie-Nicole Lemieux et Nicolas Cavallier est une très belle voix. On sait aussi que Jean-Louis Grinda fait appel à des artistes avec les quels il existe une grande humanité dans les rapports. Où l’humain est le plus important en toutes circonstances.»

Le ténor Marc Larcher est invité pour la première fois aux Chorégies où il partagera la scène avec Roberto Alagna, dans Samson et Dalila.

Le ténor Marc Larcher est certes ténor mais aussi ingénieur du son.

Au théâtre antique, Marc Larcher déguste l’acoustique du lieu : « J’ai une formation d’ingénieur du son au Conservatoire national supérieur de Paris. A l’école, j’étais très fort et je voulais travailler dans la musique. Au cours de ma formation, un de mes professeurs m’a dit d’aller chanter. » Bien lui en a pris d’écouter ce conseil. Chanteur il s’essaiera, chanteur il deviendra.

A suivre les répétitions au théâtre antique, il a pu apprécier et comprendre les  architectes romains et soulever le voile de leur compétence d’acousticiens : « La courbe des gradins, le mur et le vent permettent cette acoustique. L’incidence du son est de zéro car la réflexion du son est idéale pour les voix. On a fait l’expérience avec une voix chuchotée qui s’entend parfaitement partout dans le théâtre. Je pense même que plus on est loin, meilleur c’est pour distinguer les voix et l’orchestre. »

S’il prend du temps pour apprécier l’acoustique du théâtre, et comme à son accoutumée, pendant les répétitions Marc Larcher ne se sépare de son appareil photo et se transforme en photographe pour un faire un reportage  qu’il offrira à ses partenaires de scène.

Bruno ALBERRO

 

Où entendre Marc Larcher ?

Au cours de la saison 2021-2022, Marc Larcher est annoncé dans la Dame de Pique avec l’Orchestre Victor-Hugo à Besançon.

On connait ses dates suivantes :  

  • Le 7 août à Peyrolles
  • Du 5 au 9 novembre dans Madama Butterfly à l’Opéra de Saint-Etienne ;
  • Les 18 et 19 décembre dans L’Auberge du Cheval-Blanc à l’Odéon de Marseille ;
  • Les 15 et 17 janvier dans la Vie Parisienne à l’Odéon de Marseille ;
  • Du 15 au 22 mars à l’Opéra de Marseille dans Werther de Massenet ;

Renseignement à Marc Larcher

 

Aux Chorégies d’Orange en bref

  • Le vendredi 2 juillet à 21h30 concert du violoniste Nemanja Radunovic ;
  • Le vendredi 9 juillet à 21h30, concert du violoniste Frank Vengerov ;
  • Le samedi 10 juillet à 21h30, Samson et Dalila, opéra de Camille Saint-Saëns ;
  • Le mardi 13 juillet à 21 heures, la Scène émergente
  • Le vendredi 16 juillet à 21h30, concert de Cécilia Bartoli ;
  • Le mardi 20 juillet à 21 heures, Casta Diva de Giovanni Bellucci ;
  • Le jeudi 22 juillet à 21h30, Ballet for life par le Béjart Ballet Lausanne ;
  • Le samedi 24 juillet à 21h30, Soirée Verdi ;
  • Le mardi 27 juillet à 21h30, ciné-concert avec le Kid de Charlie Chaplin ;
  • Le samedi 31 juillet à 21h30, La symphonie des jeux vidéos.

Renseignement aux Chorégies d’Orange

Le coin vidéo