Les Soirées lyriques du Ventoux aura pour marraine la mezzo-soprano Béatrice Uria-Monzon. Abrité au Jardin singulier à Saint-Léger-du-Ventoux, plus petit village de Vaucluse, le festival offre trois dates cette année avec deux  créations mondiales : “Napoléon et l’Amour nu”, qui sera précédé de la IXe sonate de Beethoven pour violon et piano, et “Evariste Galois ou la nuit tragique”. Les Soirées lyriques du Ventoux commencent ce dimanche 15 août 2021 à Saint-Léger-du-Ventoux avec un récital du pianiste Yoann Pourre.

Trois éditions et trois participations aux Soirées lyriques du Ventoux pour le pianiste Yoann Pourre. Il a accepté de revenir au Jardin singulier à Saint-Léger du Ventoux pour donner un récital pour piano seul ; il l’a appelé “Clins d’œil”. Il interprétera une sonate de Mozart et une de Haydn, mais aussi des pièces contemporaines : deux créations spécialement composées pour Les Soirées lyriques du Ventoux.

Depuis sa première édition, Ventoux Opéra s’est attaché à promouvoir les compositeurs vivants mais aussi à rendre hommage au mont Ventoux et à Petrarque en proposant la mise en musique d’un de ses sonnets.

Après Fabien Barcelo en 2019, Julien Ginoux en 2020, Ventoux Opéra s’est adressé à Thibault Delbart, jeune compositeur et musicien demeurant à Bedoin. Cette sonate sera interprétée par le ténor Jean Miannay, premier prix au concours des Saisons de la voix à Gordes.

Laissons la parole à Yoann Pourre : « L’année du 250e anniversaire de la naissance de Beethoven était l’année dernière. Compositeur magistral, novateur, il le doit aussi à un héritage de ses prédécesseurs dont Haydn et Mozart. Désignés comme compositeurs classiques, avec tous les présupposés que cela sous-entend pour nous aujourd’hui, leur œuvre dénote pourtant par leur originalité. 

Le caractère éminemment dramatique du compositeur d’opéra, Mozart, se reflète dans ses sonates et celle en Do mineur est un véritable condensé de dramaturgie, malgré ses aspects classiques. 

De la même manière, Haydn sait manier à sa façon tendresse et humour, mais d’une façon plus incisive, par petits motifs. Inspiré par C.P.E. Bach son prédécesseur il influence par la suite Beethoven, obsédé par les petites cellules musicales. 

Chacun de ces compositeurs a dédié certaines de ses œuvres à un mécène, un commanditaire, un protecteur. Diffractions, suite de variations pour piano, commandée par le Festival, est dédiée ainsi à Lucie Favier. Elle rend hommage aux différentes facettes pianistiques qu’elle apprécie, en s’inspirant de plusieurs compositeurs : Bach, Brahms, Liszt, Franck, Dukas ou encore Fauré. »

 

La soirée concertante en bref :

A 21h30, concert.

Au programme: 

– W. A. Mozart (1756-1791) : « Sonate en Do mineur, KV 457 »

– J. Haydn (1732-1809) : « Sonate en Fa Majeur, Hob XVI 23 »

– Thibault Delbart : « Canzone » chanté par le ténor Jean Miannay 

– Yoann Pourre : « Diffractions »

Au programme des Soirées lyriques du Ventoux

  • Le dimanche 15 août Clins d’oeil récita de Yoann Pourre ;
  • Le mardi 17 août : la IXe sonate pour violon et piano de Beethoven par Clotilde Sors et Yoann Pourre suivie de l’opéra de Napoléon ou l’Amour nu de Pierre Thilloy, en création mondiale ;
  • Le samedi 11 septembre , création mondiale de Evariste Galois ou la Nuit tragique”

Informations pratiques

La billetterie pour l’opéra “Napoléon ou l’Amour nu” et pour l’opéra “Evariste Galois ou la Nuit tragique” est aussi ouverte : Ventoux Opéra | HelloAsso

Les bénévoles de Ventoux Opéra seront présents tous les matins, à partir de vendredi 6 août, à l’Office de tourisme de Vaison-la-Romaine !

Renseignement au 07 72 77 76 74